Lyon 1ère

A Lyon, la plus vieille radio est restée fidèle à ses racines...radio Canut fête ses 40 ans ce samedi

Samedi 20 Mai 2017

Radio Canut est née à la fin des années 70 à travers des collectifs de radios libres lyonnaises s'organisant pour diffuser des émissions en piratant les ondes hertziennes, â l'époque soumises au monopole d'état sur la radiodiffusion.

Canut naît déjà avec la farouche volonté de créer des outils relayant les luttes.

Alors qu'internet est encore inexistant, la radio constitue à l'époque un média facile d'accès et peu onéreux.

Un combat voit le jour entre le pouvoir étatique et les structures contestataires soucieuses d’autonomie.

Le premier veut préserver son monopole sur les ondes, instauré après la guerre, et réprime toute personne et collectifs enfreignant le monopole.

C'est l'époque où les émetteurs se cachent dans des valises pour mieux circuler sur les toits quand la police intervient pour démanteler les radios dites pirates.

En 1981, la libération des ondes instaurée par François Mitterand, lui-même poursuivi pour avoir créé à Paris Radio Riposte dans les locaux du PS, permet à Radio Canut de se voir attribuer une fréquence et de perdurer dans le temps.

Contrairement à d'autres radios libres, le collectif a toujours refusé la professionnalisation, portant une parole militante, "dans une radio non commerciale et sans chef.fe."

Les années ont passé, beaucoup d'émissions de styles variés ont été diffusées : émissions d'éxilés d'Amérique latine, d'Afrique et d'ailleurs, émissions politiques, féministes, écolo, musicales (chanson française, punk, reggae, hip hop, métal, électro…), créations radiophoniques et bien d'autres initiatives.

Du lundi au vendredi, les Canut Infos sont animés par des équipes différentes qui se relaient année après année pour proposer un autre regard sur l'actualité. Un prisme plutôt gauchisant, même si la "plus rebelle des radios" ne se revendique d'aucun parti.

Récemment, face à l'augmentation des loyers dans le quartier des pentes, Radio Canut a décidé "collectivement" d'acheter le local dans lequel la radio est installée depuis des décennies, rue Sergent Blandan.

L'automne dernier, la radio à tendance libertaire, a pourtant défrayé la chronique. Une perquisition a eu lieu dans le local, au moment où les policiers manifestent tous les soirs dans les rues de Lyon. Un animateur avait déclaré à l'antenne à : "En ce moment, y a une manif de flics à Bellecour. Avis à tous les suicidés, avis à tous les suicidaires : que votre dernier acte de vie soit utile, faites-vous sauter dans la manif des flics. On vous fera un bel enterrement avec une belle boum. Suicidés, suicidaires, organisez-vous. Oh mais ils sont là pour nous protéger quand même!"

De son côté, Radio Canut dénonçait "le climat de paranoïa" installé par l’état d’urgence. "Ces propos tenus sur les ondes du 102.2 sont au second degré, c’est de l’humour ! Confondre terrorisme et satire est apparemment de mise dans une période d’état d’urgence", expliquent les membres de la radio

"A deux reprises, notre vitrine a été caillassée. Tout ça ne nous fait pas taire. On continue de laisser traîner nos micros dans les mouvements sociaux, à faire découvrir les musiques, les auteur.es qu'on entend moins ailleurs" commente le collectif qui gère la radio

Pour ces 40 ANS, Radio Canut organise un festival pour fêter "40 ans de radio libre, autonome, voulant prendre et donner la parole à celleux qui ne l'ont pas". La radio qui utilise l'image de Guignol dans son logo s'installe ce samedi sur la place Guichard de 11h à 19h !

Le soir, une grosse teuf avec Vices et Râlements Déviants (hip hop), Mountza (indie punk), Chevals Hongrois (rap), Zone Infinie (punk rock), Dark Thoughts (punk) et "une boum à la sauce canut, tout ça dans un lieu secret".

Bref dans la pure tradition rebelle chère à la radio créée il y a 40 ans





Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20