Lyon 1ère

Affrontement PCF-PS dans les deux fiefs communistes de la banlieue lyonnaise

Mercredi 26 Mars 2014

Affrontement PCF-PS dans les deux fiefs communistes de la banlieue lyonnaise
Le deuxième tour des municipales donnera lieu dimanche à un affrontement PCF-PS à Vénissieux et Vaulx-en-Velin, les deux fiefs communistes de la banlieue lyonnaise, et ce, après l'échec des tractactions entre les deux partis.
 
A Vénissieux, la liste de la maire sortante, Michèle Picard (PCF), arrivée en tête au premier tour (30,72%), affrontera dans une quadrangulaire celle de son ancien adjoint socialiste Lotfi Ben Khelifa, 3e dimanche dernier (15,75%).
 
Cette situation pourrait faire les affaires de la liste de droite menée par Christophe Girard (DVD), arrivée en seconde position (22,03%) et qui a reçu le soutien de l'UDI, dont le candidat, Maurice Iacovella, avait réuni 6% des voix.

Girard, qui espère mettre un terme à "80 ans de domination communiste" dans la 3e ville du Rhône, a par ailleurs déposé mardi un référé-liberté auprès du tribunal administratif pour faire annuler le dépôt de la 4e liste en présence, celle de l'extrême droite radicale conduite par Yvan Benedetti (11,5%).
 
Cette initiative fait suite à la décision du préfet d'enregistrer la liste, bien qu'une enquête ouverte à son initiative eût permis de constater que 19 de ses membres (sur 49) déclaraient y figurer contre leur gré.
 
Le préfet Jean-François Carenco avait justifié l'enregistrement de la liste par les risques d'annulation du scrutin résultant d'un refus, tout en évoquant "des réponses appropriées" après les élections.
 
A Vaulx-en-Velin, le maire sortant, Bernard Genin (PCF), pourrait perdre la mairie détenue depuis plus de 45 ans par son parti, au profit de la députée socialiste Hélène Geoffroy.
 
Mme Geoffroy (27,08%), qui avait devancé de 79 voix seulement M. Genin (26,10%), a fait alliance pour le second tour avec une liste sans étiquette ayant obtenu 16,83% des suffrages au 1er tour.
 
Le maire sortant s'est, lui, allié avec Nordine Gasmi, un ancien socialiste, dont la liste a obtenu 10,54% des voix dimanche. Mécontents de cet accord, les candidats EELV ont quitté la liste de M. Genin sans donner de
consigne de vote.
 
Le duel à gauche sera arbitré par l'UMP Philippe Moine (16,95%).
 
Dans un communiqué, la fédération PS du Rhône a estimé que "le Front de gauche porte seul la responsabilité de la division" à Vaulx-en-Velin et à Vénissieux, ainsi qu'à Lyon où des listes du FG seront opposés à celles du maire PS de Lyon, Gérard Collomb, dans deux arrondissements.
 
Le PS dénonce, de la part du Front de gauche, une "stratégie trompant tant les partis partenaires que les électeurs dans de fausses négociations et capitalisant sur des tendances politiques nationales".
 

Avec AFP


Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20