Lyon 1ère

Appel à un ramadan "sans bruit": le mairie se justifie

Lundi 6 Juin 2016

Le maire d'une petite commune de la Loire qui a appelé ses administrés qui suivent le ramadan à le pratiquer "sans bruit", a expliqué qu'il s'agissait là "d'un simple rappel" à la Loi.
 
"Le ramadan doit se vivre sans bruit", "la République se vit à visage découvert", indiquent depuis vendredi les panneaux à messages variables de la mairie de Lorette, environ 5.000 habitants.
 
"C'est une consigne, un simple rappel des lois de la République dont je suis garant de l'application sur le territoire de ma commune", a déclaré à l'AFP le maire Gérard Tardy, s'étonnant que "certains s'en servent pour faire
une tempête dans un verre d'eau".
 
"Je suis un soldat de la République. Il faut appliquer la loi et ne pas se
laisser imposer des comportements inacceptables", poursuit celui qui est maire divers droite de cette commune de la vallée du Gier depuis 1989.
 
Gérard Tardy invite par ailleurs le législateur à "prendre à bras le corps la réécriture de l'article 1 de la loi de 2010 sur le port du voile (intégral,
ndlr) pour la rendre applicable. (...) Notre conseil municipal a récemment adopté un voeu en ce sens", a-t-il souligné.
 
"Je ne m'occupe pas de religion, mais je demande le respect de la tranquillité publique. L'an dernier, les limites ont été dépassées. Certains habitants de Lorette ont évoqué devoir déménager si cela continue. On est face à un véritable problème de société. Si on ne veut pas que cela se termine comme en Bosnie, il faut réagir et vite", poursuit Gérard Tardy.
 
Aldo Oumouden, porte-parole de la Grande mosquée de Saint-Etienne, a estimé que "c'est de la part du maire une drôle de façon de marquer le début du ramadan (...) c'est la forme qui choque".
 
"Les nuisances c'est une question de civisme. Des jeunes profitent du ramadan pour avoir un comportement inacceptable. Ce n'est pas la faute de
l'islam, mais de l'interprétation qu'en font certains", a-t-il déclaré.
 
Abdallah Zekri, président de l'Observatoire contre l'islamophobie au CFCM,
a lui déploré des prises de position "irresponsables et douteuses" de "certains maires qui veulent stigmatiser les musulmans". 



 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20