Lyon 1ère

Ayrault sur l'extrême droite: "rester dans la plus grande vigilance"

Samedi 22 Juin 2013

Jean-Marc Ayrault a estimé lors de sa visite à Lyon et Caluire qu'"il faut toujours rester dans la plus grande vigilance" face aux thèses d'extrême droite: le Premier Ministre s'est exprimé sur la question en marge de la commémoration de l'arrestation de Jean Moulin à Caluire il y a 70 ans.

Le Premier ministre a ajouté, en sortant de...


Ayrault sur l'extrême droite: "rester dans la plus grande vigilance"
Jean-Marc Ayrault a estimé lors de sa visite à Lyon et Caluire qu'"il faut toujours rester dans la plus grande vigilance" face aux thèses d'extrême droite: le Premier Ministre s'est exprimé sur la question en marge de la commémoration de l'arrestation de Jean Moulin à Caluire il y a 70 ans.
 
Le Premier ministre a ajouté, en sortant de la maison du docteur Dugoujon, à Caluire, où cette figure majeure de la Résistance fut arrêtée par la Gestapo le 21 juin 1943: "il ne faut jamais renoncer à ses valeurs".
 
"Nous avons la chance de vivre dans une démocratie (...) On doit se dire que tout cela est fragile, tout cela n'est jamais définitif".
 
Accompagné de son épouse et de la ministre des droits des femmes, Najat Vallaud-Belkacem, Jean-Marc Ayrault s'est ensuite rendu à la prison de Montluc, où Jean Moulin et les responsables de la Résistance arrêtés avec lui furent torturés notamment par Klaus Barbie.
 
Le Premier ministre a ensuite rencontré des rescapés de la prison. Les cellules décrépites de Montluc (fermée en 2009) de quelque 3m2 accueillaient pendant la Seconde guerre mondiale jusqu'à 8 détenus chacune.
 
Lors d'un discours devant la prison, Jean-Marc Ayrault a salué "l'immense courage de Jean Moulin": "je me suis demandé si j'aurais sans la moindre hésitation rejoint les rangs de la Résistance".
 
Juste avant que le premier ministre ne prenne la parole, un militant anti-mariage pour tous l'a interpellé brièvement, avant d'être évacué par la police.
 
Préfet de 1937 à 1940, premier président du Conseil national de la Résistance (CNR), dont la réunion constitutive s'était tenue le 27 mai 1943 à Paris, Jean Moulin avait été arrêté moins de quatre semaines plus tard à Caluire par le chef local de la Gestapo Klaus Barbie.
 
Torturé, l'unificateur de la Résistance n'avait pas parlé et était mort le 8 juillet suivant en gare de Metz, dans le train qui le transférait vers l'Allemagne.
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20