Lyon 1ère

Charvieu-Chavagneux: rencontre Philippe de Villiers - Marion Maréchal-Le Pen

Vendredi 13 Mai 2016

Philippe de Villiers
Philippe de Villiers
L'ancien candidat à la présidentielle Philippe de Villiers et la députée FN du Vaucluse Marion Maréchal-Le Pen, se sont rencontrés jeudi soir à l'issue d'une séance de dédicace du livre du premier à Charvieu-Chavagneux (Isère)
 
Tous deux sont populaires dans le champ situé entre le FN et les Républicains, appelé parfois "droite hors les murs", un électorat
économiquement moins étatiste et plus libéral que le parti de Marine Le Pen,
plus conservateur sociétalement et souverainiste que le parti de Nicolas
Sarkozy.
 
De Villiers se trouvait dans une salle des fêtes pour dédicacer son
dernier livre, "Le moment est venu de dire ce que j'ai vu" (Ed. Albin Michel).

La députée du Vaucluse se rendait à Marseille en train dans la soirée, lorsque
son TGV a heurté un chevreuil. "Elle a été obligée de ne pas aller à Marseille
et d'aller à Lyon, et elle a appelé des amis qui se trouvaient à la conférence
de De Villiers, qu'elle a rejoints", a indiqué l'entourage de la députée
interrogé par l'AFP.
 
"On s'est vus après, on a pris un verre, avec un certain nombre de maires
Divers droite, on a passé une bonne heure ensemble, on a parlé de plein de
choses, c'était à la fois très sympathique, très amical", a indiqué le patron
du parc d'attractions Le Puy du Fou.
 
Il poursuit: "Je m'entends bien avec elle, j'ai de la considération pour
elle comme pour Robert Ménard", le maire de Béziers qui organise fin mai des "Rendez-vous de Béziers" auxquels sont attendus de nombreux membres de cette "droite hors les murs", mais pas P. de Villiers.
 
Celui-ci a indiqué avoir rencontré jusque-là deux fois la nièce de Marine
Le Pen, "la 1ère fois avant les régionales (de décembre), la 2e fois quelques
semaines après".
 
Un journaliste de l'Obs qui était présent dans l'Isère rapporte que
"lorsqu'on lui demande ainsi qui il pourrait soutenir pour la présidentielle
de 2017, Philippe de Villiers a répondu: +Marion! Pas Marine. Marion.+".

Mais le patron du Mouvement pour la France, officiellement en retrait de la
politique, garantit qu'il a dit sous forme de "boutade" qu'"il voterait
Marion", sans parler de sa tante. "Marion, elle n'est pas candidate", a-t-il
rappelé.


 

Marion Maréchal-Le Pen (Archives)
Marion Maréchal-Le Pen (Archives)
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20