Lyon 1ère

Collomb...chef de file des socialistes réformistes !

Jeudi 17 Octobre 2013

Collomb...chef de file des socialistes réformistes !
Gérard Collomb, Jean-Marie Le Guen et huit autres parlementaires socialistes signent un manifeste, publié ce jeudi, fondant
un courant réformiste.
 
"Il faut désormais affirmer un pôle réformiste au sein de la majorité, non pour ajouter de la cacophonie au désordre, mais parce qu'une clarification politique est plus que jamais indispensable", écrivent les signataires.

Parmi eux, quatre élus parisiens: outre M. Le Guen, les députés Patrick Bloche et Christophe Caresche, le sénateur Jean-Pierre Caffet. Egalement dans la liste les députés Gilles Savary (Gironde) et Pascal Terrasse (Ardèche).
 
Le manifeste, publié jeudi sur le site du Nouvels Obs s'intitule: "contre le populisme, osons le réformisme".
 
Dressant un sombre diagnostic économique, ("industrie en voie d'extinction, compétitivité dégradée, entreprises" aux marges trop faibles pour innover), les élus réunis autour du sénateur-maire de Lyon, premier signataire, écrivent que "la gauche a sans doute sous-estimé la gravité de la situation".
 
"L'opposition, malgré sa radicalisation, ne trouve pas non plus crédit aux yeux des Français" d'où "la menace populiste bien réelle".
 
"Ne croyons pas que les troubles qui agitent l'opinion sont dus aux réformes. Ils naissent au contraire de l'immobilisme".
 
Pour ces socialistes, "la compétitivité de notre économie doit être la mère de toutes les batailles" pour l'emploi, la protection sociale, la place de la France dans le monde.
 
"La gauche progressiste a un rôle historique à jouer : réformer et rassembler, non seulement son camp, mais surtout les Français".
 
Le manifeste salue un bilan "déjà significatif" - crédit impôt compétitivité, accord sur l'emploi, réforme des retraites, mais "ces premières avancées ne doivent toutefois pas nous conduire à l'autosatisfaction".
 
"La croissance ne se décrète pas, elle se construit avec l'effort et la participation de tous les acteurs de la production", avertissent ces socialistes.
 
"Nous n'avons plus le temps ni les moyens de ménager certains archaïsmes. Nous devons nous concentrer sur l'essentiel", et "sortir des schémas des fausses confrontations" pour "construire une nouvelle alliance des forces productives coopérant dans un dialogue social renouvelé".
 
"Au plan politique, ne cédons pas aux tentations sectaires", disent-ils. "La dynamique du FN est puissante et nous aurions tort, à droite comme à gauche, de penser que l'on peut jouer avec elle ou, pire, espérer en tirer profit".
 
"Le courage est la seule vertu capable de redonner aux Français confiance en l'avenir", estime le groupe des dix.

Avec AFP

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20