Lyon 1ère

Collomb face aux migrants: vive polémique

Vendredi 23 Juin 2017

Collomb face aux migrants: vive polémique
Le Parti communiste français a qualifié
vendredi d'"inacceptable et inhumain" le refus du ministre de l'Intérieur
Gérard Collomb de rouvrir tout centre d'accueil pour migrants à Calais.

"Gérard Collomb a réaffirmé son opposition à l'ouverture de tout nouveau centre sur place sous le prétexte +qu'il sera rapidement débordé+. Ce faux-fuyant est inacceptable et inhumain", écrit le PCF dans un communiqué.

En visite à Calais vendredi, Collomb a affiché sa fermeté et martelé qu'aucun centre pour les migrants ne serait ouvert sur place car "à chaque
fois qu'on a construit un centre, il y a eu appel d'air".

Les propos du ministre de l'Intérieur et maire de Lyon ont aussi fait réagir EELV: "Collomb pense-t-il que femmes et hommes abandonnent leur pays, souvent leur famille, risquent leur vie, attirés par un centre d'accueil ?!", a tweeté le parti écologiste.

Le Mouvement des jeunes socialistes a pour sa part appelé à la démission de
G. Collomb. "Les Jeunes socialistes attendaient autre chose d'un ministre venu de la gauche que des propos dignes de l'extrême droite", écrit le MJS dans un communiqué.

Le Défenseur des droits Jacques Toubon a "instamment" demandé jeudi l'ouverture d'un centre d'accueil pour migrants à Calais et la réouverture d'un guichet leur permettant de demander l'asile, et à nouveau souligné son constat d'atteintes "sans précédent" aux droits des migrants à Calais.

Huit mois après le démantèlement de la "Jungle", plusieurs centaines de
migrants errent de nouveau aux alentours de Calais.



Avec AFP







Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20