Lyon 1ère

Isère: l'ex-maire de Meylan (LR) condamnée pour prise illégale d'intérêts

Mardi 5 Avril 2016

Isère: l'ex-maire de Meylan (LR) condamnée pour prise illégale d'intérêts
L'ex-maire (Les Républicains) de Meylan (Isère) Marie-Christine Tardy a été condamnée mardi à 18 mois de prison avec sursis et cinq ans d'inéligibilité pour prise illégale d'intérêts par le tribunal correctionnel de Grenoble.
 
L'ancienne élue avait été mise en examen en juillet 2013 dans le cadre d'une instruction portant sur un système de rémunération au profit de son mari architecte, par le biais de programmes immobiliers.
 
Renvoyé pour recel de prise illégal d'intérêts, son mari a été condamné à un an de prison avec sursis. Les deux époux ont également été condamnés à 20.000 euros d'amende chacun.
 
La demande de constitution de partie civile de la mairie de Meylan qui réclamait aux prévenus "deux fois 70.000 euros" a en revanche été rejetée, a souligné l'avocat des Tardy.
 
L'accusation avait décrit un "système" dans lequel Mme Tardy - à la tête de cette commune de la banlieue grenobloise pendant 14 ans - choisissait des promoteurs immobiliers à qui elle faisait verser des subventions, pour la construction de logements sociaux.
 
En échange de ces subventions, l'ex-maire - qui a démissionné en septembre 2015 - imposait le cabinet d'architecte de son mari comme sous-traitant, ce dernier percevant des "sommes conséquentes".

Marie-Christine Tardy s'était aussi fait connaître en 2007 pour s'être opposée à la
candidature aux législatives d'Alain Carignon, ancien député et maire de Grenoble, condamné pour corruption.


Avec AFP

 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20