Lyon 1ère

Le PS et l'UMP "sont à bout de souffle", Elisabeth Brissy-Queyranne

Mercredi 22 Janvier 2014

Elisabeth Brissy Queyranne, l'épouse du président socialiste de la région Rhône-Alpes, candidate à Bron  contre la maire PS sortante, estime que les principaux partis politiques sont "à bout de souffle", le PS comme l'UMP.
 
"Tout l'indique aujourd'hui, les partis politiques sont à bout de souffle. Ils ne donnent plus de direction", a déclaré lors d'une conférence de presse cette ancienne membre du PS: elle en a été exclue en 2012.

EBQ présentait son équipe de campagne "A Bron, tout nous rassemble".  "Face à nous, ce qui est dangereux, c'est de voir que les partis classiques comme l'UMP et le Parti socialiste agitent le chiffon rouge  du Front national, parce qu'ils n'ont plus rien à dire et que lorsqu'ils n'ont plus rien à dire, ils nous renvoient le mot populisme et l'idéologie de FN (...) C'est intolérable". Elisabeth Brissy-Queyranne avait été privée de sa délégation à la Culture et exclue de la majorité municipale à Bron, puis du PS, après avoir refusé de voter le budget 2012 de l'actuelle édile Annie Guillemot, soutenue par le PS du Rhône.
 
"Dans mon esprit, être maire, c'est agir en équipe (...) Nous ne nous revendiquons d'aucune étiquette politique, mais nous avons une haute idée de la politique", a ajouté l'épouse de JJQ, ancien maire de Bron.
 
"Je pense que le Parti socialiste souffre aujourd'hui, comme l'UMP, de cette démarche de porter de futurs élus", a-t-elle poursuivi, fustigeant "des coutumes locales", une "mainmise des maires" qui "ne reflètent absolument plus la vie de communauté d'une ville", et appelant les électeurs à "voter utile".

Avec AFP









Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20