Lyon 1ère

Le centre uni pour les régionales en Rhône-Alpes-Auvergne

Vendredi 15 Mai 2015

Patrick Mignola (MODEM)
Patrick Mignola (MODEM)
L'UDI et le MoDem ont décidé de partir ensemble pour les élections régionales de décembre, sans avoir décidé encore de leur position à l'égard de l'UMP au premier tour.
 
"Le centre est rassemblé. Maintenant, nous étudions deux hypothèses: soit nous partons seuls au premier tour, soit avec l'UMP", a expliqué vendredi à l'AFP le député-maire de Montélimar (Drôme) et chef de file de l'UDI, Franck Reynier, au surlendemain d'une rencontre avec son homologue du MoDem Patrick Mignola, maire de La Ravoire (Savoie).
 
"Notre volonté est que les valeurs qui sont les nôtres soient représentées", a ajouté M. Reynier. "Il n'y a pas de problème de personnes dans les négociations, mais des discussions autour des valeurs", a-t-il insisté, alors que le président de l'UDI, Jean-Christophe Lagarde, avait fustigé en février la désignation de M. Wauquiez, jugé trop à droite, comme
tête de liste UMP en Rhône-Alpes Auvergne.
 
Dans un communiqué distinct, M. Mignola affirme lui que leur objectif est "de présenter, au nom de tous les centristes, un projet tout entier tourné vers les préoccupations des habitants" et de fonder "une nouvelle offre politique".

"Moi je veux bien étudier les deux scénarios, mais il va falloir qu'on parle de la région", a ajouté auprès de l'AFP le chef de file du MoDem. "A notre droite, il y a un discours ultra-clivant qui prête le pas aux rassemblements homophobes, europhobes et islamophobes. C'est sûr que si la campagne des régionales part là-dessus, ça ne nous va pas", a ajouté Patrick Mignola.
 
En février, l'UMP a préféré la candidature de Laurent Wauquiez (40 ans) à celle de l'ancien ministre et commissaire européen Michel Barnier.
 
Le 5 mai, ce dernier avait fait savoir qu'il ne présenterait pas de candidature dissidente tout en rappelant sa "disponibilité si les conditions d'un grand rassemblement UMP-UDI-MoDem étaient réunies", position saluée alors par M. Mignola. Interrogé vendredi sur M. Barnier (64 ans), Franck Reynier a lui répondu qu'il souhaitait du "renouveau".
 
A gauche, malgré les appels du pied du candidat socialiste, le président sortant de Rhône-Alpes Jean-Jack Queyranne, les Verts ont décidé de partir seuls au premier tour et tentent de réunir à gauche du PS. Mardi, la tête de liste EELV Jean-Charles Kohlhaas assurait même vouloir devancer le PS au premier tour.

Avec AFP


 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20