Lyon 1ère

Le parquet requiert la mise en examen de la maire de Meylan pour corruption passive

Mercredi 24 Juillet 2013

Le parquet requiert la mise en examen de la maire de Meylan pour corruption passive
Le procureur de Grenoble a requis la mise en examen de la maire (ex-UMP) de Meylan (Isère), Marie-Christine Tardy, pour corruption passive dans le cadre d'une enquête sur un "système" de rémunération au profit de son mari par le biais de programmes immobiliers.
 
Le procureur Jean-Yves Coquillat a aussi demandé la mise en examen du mari de Mme Tardy pour recel de corruption et recel de prise illégale d'intérêts.
 
Une information judiciaire, confiée à deux juges d'instruction, a été ouverte pour corruption passive, prise illégale d'intérêts et recel, a précisé le procureur.

Placés en garde à vue mardi matin, les époux Tardy étaient présentés à unjuge d'instruction mercredi après-midi.

Rappelant que les époux Tardy bénéficiaient de la présomption d'innocence, le procureur a en outre souligné qu'ils niaient les faits "entièrement".

Selon ses déclarations en garde à vue, "Mme Tardy ignorait que son mari avait travaillé à des projets sur Meylan", a-t-il dit.
 
Quant à M. Tardy, il dit n'avoir jamais fait part des travaux réalisés sur Meylan à sa femme, pourtant maire de la commune.
 
Le procureur n'a pas souhaité préciser le montant des honoraires touchés par le cabinet Tardy dans le cadre des programmes immobiliers visés par l'enquête.
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20