Lyon 1ère

Macron débarque à Lyon

Vendredi 23 Septembre 2016

Gérard Collomb
Gérard Collomb
Emmanuel Macron participera samedi à Lyon à un "sommet des réformistes européens", prévu depuis plusieurs mois mais qui a pris des allures de réunion de soutien depuis sa démission de Bercy et son éventuelle candidature à la présidentielle.
 
Le maire de Lyon, Gérard Collomb, hôte de ce colloque destiné sur le papier à "reprendre confiance", écarte l'idée d'une rampe de lancement pour la campagne de l'ex-ministre, tout en dénonçant "une chasse au Macron" et des "coups de fil" de l'Élysée, évoqués dans la presse, pour dissuader certains invités, français ou étrangers, de participer à la réunion.
 
"Peter Mandelson, Matteo Renzi, Jean-Louis Borloo, Daniel Cohn-Bendit et François Bayrou ont décliné pour des questions d'agenda, mais d'autres l'ont fait sous la pression", précise-t-on dans l'entourage du sénateur du Rhône, fervent soutien à une candidature de M. Macron en 2017.
 
Certains ont aussi renoncé à venir à Lyon pour ne pas s'associer à un "meeting" de l'ancien ministre, à l'instar du commissaire européen Pierre Moscovici ou du think tank Terra Nova (proche du PS).
 
Samedi après-midi au musée des Confluences, Emmanuel Macron interviendra en clôture de ce sommet organisé par Les Gracques, un collectif de réflexion à l'aile droite de la gauche, et l'Institut Montaigne, cercle d'obédience libérale, en partenariat avec d'autres think tanks britannique (Policy Network), italien (Astrid) et allemand (Das progressive Zentrum).
 
A ses côtés figureront la députée européenne Sylvie Goulard (MoDem) qui manquera donc le congrès de son parti, l'ancienne ministre espagnole des Affaires étrangères Ana Palacio (Parti populaire, droite) et le secrétaire d'État à la présidence du Conseil italien Claudio de Vincenti (Parti démocrate, centre-gauche).
 
Sauf défections de dernière minute, participeront également aux débats l'écrivain Eric Orsenna, l'économiste Elie Cohen, le PDG de Vinci Xavier Huillard, l'industriel Alain Mérieux, l'ancien directeur de l'OMC Pascal Lamy, l'ancien ministre Hubert Védrine, l'ancienne secrétaire générale de la CFDT
Nicole Notat et le député Frédéric Lefebvre (LR). L'ancien président du Conseil italien Enrico Letta sera aussi présent.
 
La capitale des Gaules, qui avait déjà déroulé le tapis rouge au ministre de l'Économie en juin après le lancement de son mouvement En marche!, devrait ensuite accueillir un meeting d'Emmanuel Macron "à 5.000 personnes" à l'automne, selon G. Collomb.

 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20