Lyon 1ère

Manif pour défendre Nicolas: un élu lyonnais gazé porte plainte...(PHOTOS)

Dimanche 23 Juin 2013

Manif pour défendre Nicolas: un élu lyonnais gazé porte plainte...(PHOTOS)
La manifestation de La Manif Pour Tous en soutien à Nicolas, ce militant contre le mariage gay condamné à de la prison ferme à Paris, a dégénéré en fin de cortège ce dimanche soir à Lyon.

Patrick Louis s'était joint au cortège et il aurait été violemment poussé et gazé "de façon infondée", selon les organisateurs de la manifestation.


Manif pour défendre Nicolas: un élu lyonnais gazé porte plainte...(PHOTOS)
"Patrick Louis remontait sur le trottoir de gauche l'avenue de Saxe en direction de la Place Maréchal Lyautey, les CRS se déplaçaient et lui bloquaient soudainement la route. Il portait son écharpe d'élu à la main. Patrick Louis demande alors à rejoindre sa femme, passée sans encombre 3 mètres devant, et sa moto pour rentrer chez lui. Tandis qu'il demande a passer librement, et sans qu'aucun motif ne lui soit opposé, il reçoit un violent coup de bouclier. Devant la brutalité infondée et illégitime des forces de police, il tente de passer alors contre le mur. Alors les CRS le gazent à la bombe lacrymogène à 2 cm de son visage ainsi que les personnes l'accompagnant, dont 3 mères de famille" raconte un témoin.

Manif pour défendre Nicolas: un élu lyonnais gazé porte plainte...(PHOTOS)
Patrick Louis, Conseiller Régional villiéritse, Conseiller Communautaire et Conseiller du 6ème arrondissement, ancien Député européen, a décidé de porter plainte pour "atteinte à la liberté fondamentale de circulation et pour usage abusif de la force publique".

Environ 1.500 personnes selon les organisateurs et la police ont défilé dimanche soir à Lyon pour «soutenir» Nicolas, cet opposant au mariage homosexuel condamné à deux mois de prison ferme.
Derrière une banderole sur laquelle était inscrit «Soutien à Nicolas», les manifestants qui brandissaient des drapeaux du collectif la Manif pour tous ainsi que des drapeaux français ont quitté vers 18H00 la place de la Comédie pour se diriger vers la préfecture du Rhône.
«Parce qu’un jeune homme a osé dire: François ta loi on n’en veut pas, il se retrouve en prison ? Nous sommes face à un régime autoritaire qui ne supporte pas la moindre critique», s’est indigné le président de l’association lyonnaise Cosette et Gavroche, Raphaël Nogier, coorganisateur de la manifestation.
Nicolas Bernard-Busse, étudiant parisien de 23 ans, arrêté dimanche dernier sur l’avenue des Champs-Elysées à Paris après une manifestation et poursuivi pour rébellion, a été condamné mercredi à quatre mois de prison dont deux ferme et immédiatement incarcéré.
La justice a déjà condamné des manifestants opposés au mariage homosexuel mais c’est la première fois que l’un d’eux est écroué.
«Nicolas est un prisonnier politique», a fustigé de son côté Louis-Marie Jusot, membre du collectif la Manif pour tous du Rhône.
Les parents de Nicolas Bernard-Busse ont lancé samedi sur le site du journal La Croix un appel au calme, demandant aux militants qui se rassemblent pour lui apporter leur soutien de «ne pas céder à la violence».
«Ne faites pas de lui un héros, encore moins un martyr ! Il ne mérite ni tant d’honneur ni, pour d’autres, tant de haine», ont-ils écrit dans une tribune.
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20