Lyon 1ère

Métropole lyonnaise: le PCF demande un référendum local

Jeudi 4 Juillet 2013

Le parti communiste et le Front de gauche du Rhône demandent l'organisation d'un référendum d'initiative locale, à l'échelle du département, pour permettre aux habitants de...


Danielle Lebail (PCF)
Danielle Lebail (PCF)
Le parti communiste et le Front de gauche du Rhône demandent l'organisation d'un référendum d'initiative locale, à l'échelle du département, pour permettre aux habitants de se prononcer sur la création de la métropole lyonnaise et la partition du département en deux.
 
La création de la métropole lyonnaise figure dans le premier projet de loi sur la décentralisation,  affirmant la place des métropoles, adopté début juin par le Sénat.
 
Il prévoit notamment que la nouvelle métropole lyonnaise (58 communes) reprendrait sur son territoire les compétences du département du Rhône. Celui-ci, réduit à des zones essentiellement rurales (225 communes) se trouverait amputé de près des 3/4 de ses habitants.
 
"L'égalité de traitement sur le territoire rhodanien est remise en cause avec la partition du département en deux", écrivent le PCF et le Front de gauche dans une pétition intitulée "ma commune j'y tiens", destinée à demander l'organisation d'un référendum.
 
Selon Danielle Lebail, secrétaire départementale du PCF du Rhône, "la métropole, qui va concentrer les moyens et les pouvoirs, pose aussi la question de la place des communes, dont l'existence est menacée, alors que ce sont les lieux où se fabrique le vivre ensemble".
 
Se faisant l'écho de "l'inquiétude des maires de tous bords", la responsable PCF estime que cela pose également "la question de la démocratie". "La population est-elle au courant de ce qui va se passer: non", assure-t-elle.
 
Selon Mme Lebail, "l'objectif d'un référendum est de permettre un débat où les élus, les maires peuvent s'exprimer et informer la population".
 
Alors que le projet de loi doit être débattu à partir du 16 juillet à l'Assemblée, le PCF et le Front de gauche du Rhône appellent à un rassemblement le 8 juin à la préfecture.

Avec AFP
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20