Lyon 1ère

Mobilisation des anti-racistes à Lyon à l'occasion du congrès du FN

Samedi 29 Novembre 2014

Quelques milliers d'opposants au FN sont attendus ce samedi dans les rues de Lyon à l'occasion d'une manifestation, placée sous haute surveillance policière, contre la tenue du congrès du parti de Marine Le Pen ce weekend dans la ville.
 
"Lyon rugit face au FN" est l'un des mots d'ordre de la mobilisation , samedi et dimanche, à l'appel de collectifs anti-racistes et antifascistes réunissant près d'une cinquantaine d'organisations de gauche.
 
Selon la Conex (Coordination nationale contre l'extrême droite), le but de la mobilisation qui se déclinera en une manifestation, des ateliers de réflexion et une série de concerts, est de "montrer le vrai visage du FN", "ne pas laisser les médias au FN ce week-end là" et "témoigner notre solidarité et notre soutien à celles et ceux qui luttent dans les villes occupées par le FN et ses partenaires".
 
"Cette mobilisation est l'occasion de réengager la dynamique anti-FN", a déclaré à l'AFP un responsable du collectif Vigilances initiatives syndicales antifascistes (Visa).
 
Des bus en provenance des autres départements de Rhône-Alpes et du sud de la France devraient grossir un cortège qui partira à 14 heures de la place Jean-Macé pour rejoindre la place des Terreaux.
 
Les organisateurs du défilé ont insisté sur le caractère pacifiste de la manifestation mais la préfecture du Rhône a prévenu qu'un "important dispositif de sécurité sera mis en place par la direction départementale de la sécurité publique pour prévenir les débordements qui pourraient survenir lors de cette manifestation et, le cas échéant, interpeller leurs auteurs".
 
"Il n'est en effet pas admissible que des individus annoncent publiquement leur volonté de répandre la violence", a ajouté la préfecture dans un communiqué, référence à des tracts diffusés à Lyon et via internet appelant à une "manifestation offensive contre le FN, le racisme d'Etat et les crimes policiers".
 
"Liberté d'expression et droit de manifester doivent aller de pair avec la préservation de l'ordre public et par ailleurs, celle-ci incombe aux seules forces de l'ordre républicaines et non à des groupuscules tentés de faire leur propre police", conclut la préfecture du Rhône alors que la mouvance d'extrême droite du Bloc identitaire a appelé commerçants et riverains à se mobiliser "face aux casseurs" et que la mouvance nationaliste lyonnaise a pour chefs de file deux anciens membres du FN.

Avec AFP


 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20