Lyon 1ère

Municipales à Oullins: Jean-Louis Ubaud (PS) dénonce le mélange des genres du maire sortant (Buffet)

Vendredi 7 Mars 2014

François-Noël Buffet (UMP)
François-Noël Buffet (UMP)
La permanence électorale de Jean-Louis Ubaud située au 58 de la Grande rue d’Oullins serait illégale: "le candidat socialiste contrevient aux règles du Plan Local d’Urbanisme (PLU)" selon la liste Oullins au Coeur menée par le maire sortant UMP, François-Noêl Buffet.

Les services préfectoraux auraient mis le candidat en demeure de régulariser sa situation.

"Pour préserver la continuité commerciale de la Grande rue, le local qu’il occupe est en effet interdit aux bureaux et services et réservé au commerce et à l’artisanat. Une règle municipale que l’intéressé devrait connaître puisqu’il l’a votée ! Empêtré dans sa propre incurie, il tente de temporiser et de noyer le poisson en donnant une autre adresse pour sa permanence alors qu’il utilise celle de la Grande rue sur ses
documents de campagne…" dénonce Buffet.

Selon l'équipe sortante, l’Unité des Affaires juridiques de la Préfecture va saisir le Procureur qui décidera d’éventuelles poursuites pénales devant le tribunal correctionnel.

"Mais la vraie question que soulève toute cette affaire est la suivante : comment peut-on briguer d’une part les plus hautes fonctions de la Ville, avec les devoirs de probité, de transparence et de respect inconditionnel de la loi qui y sont attachés et, d’autre part agir avec autant d’insouciance ou, pire encore, d’incompétence ?"

"L’avenir nous dira si M. Ubaud traitera les décisions du Procureur avec autant de légèreté que les mises en demeure de la Préfecture et les règles municipales oullinoises…" conclut le communiqué de la liste "Oullins au Coeur"







Jean-Louis Ubaud (PS)
Jean-Louis Ubaud (PS)
Joint par la rédaction de Lyon 1ère, le candidat PS donne une autre version: Jean-Louis Ubaud avoue avoir reçu un courrier de la préfecture, lui réclamant des explications sur sa permanence, sous 15 jours, faute de quoi il devrait quitter les lieux.

Le candidat de gauche a adressé une réponse aux autorités, rappelant le caractère temporaire d'une permanence électorale. "De plus, il ne s'agit ni d'un commerce ni d'une entreprise" explique Jean-Louis Ubaud, qui attend toujours la réponse de la préfecture.

Le candidat PS se dit surtout étonné que le candidat UMP ait utilisé sa casquette de maire pour faire instruire le dossier, et utilise la polémique ainsi créée pour alimenter sa campagne.

"Un mélange des genres interdit par le code électoral..." conclut Jean-Louis Ubaud.
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20