Lyon 1ère

Pollution: la Metropole n'envisage pas la gratuité des transports vendredi pour accompagner la circulation alternée

Mercredi 7 Décembre 2016

Lyon connaît, comme souvent, un pic de pollution, cette fois assez unique par sa durée. Pour y remédier, la circulation alternée sera mise en place, une première en province, à partir de vendredi.

"Ce n'est pas un épisode exceptionnel mais il est assez rare par sa longueur et sa surface. Cela fait maintenant plus d'une semaine que nous avons dépassé le niveau information, puis passé le niveau alerte 1", explique Bénédicte Rey du Boissieu, responsable technique chez Atmo Auvergne-Rhône-Alpes.

Certes, le trafic routier sature l'air mais c'est surtout l'utilisation de chauffage au bois sans foyer fermé et les activités industrielles qui sont responsables de la situation.

Il fait froid et pas de vent ni pluie à l'horizon. Le préfet anticipe donc jeudi une 3e journée avec des taux de particules supérieurs à 80 microgrammes par mètre cube d'air, car pour mettre en place la circulation alternée, il faut quatre jours consécutifs de dépassement de ce seuil.

L'instauration d'une telle mesure, réclamée par les écologistes et décriée localement par Les Républicains et le FN, tombe très mal alors que débute jeudi la célèbre Fête des lumières qui va draîner jusqu'à samedi des centaines de milliers de personnes.

D'autant qu'une grève perturbe le réseau des Transports en Commun Lyonnais (TCL) et qu'à ce stade, la métropole de Lyon n'envisage pas la gratuité des transports en commun vendredi.

"La Fête des lumières ne va pas faciliter les choses mais je crois qu'il ne faut pas non plus (...) ignorer les impératifs de santé publique", a justifié le préfet du Rhône, Michel Delpuech. Il planche d'ailleurs sur la mise en place de vignettes anti-pollution, comme à Grenoble ou Paris, et songe à rendre ce dispositif d'alerte plus réactif.

La circulation alternée à Lyon et dans la ville adjacente de Villeurbanne devra prouver son efficacité, puisqu'à Paris, AirParif estime que la mesure, en vigueur depuis mardi mais peu suivie, a un impact faible sur la pollution.

Reste que cette décision inédite est marquante dans une région très souvent exposée à ce problème.

Atmo Auvergne-Rhône-Alpes observe une "diminution des niveaux" de particules fines ces dernières années mais en 2015, toutes zones confondues, il y a eu encore 58 journées d'épisode de pollution, soit un jour sur six dans l'année.

Deux zones sont particulièrement concernées : Lyon, avec sa vallée de la chimie au sud de la ville, ses bouchons et son autoroute qui balafre son centre. Et la vallée de l'Arve, vers Chamonix, avec trop de chauffages au bois, des industries, un axe routier transfrontalier très emprunté et "une topographie favorisant l'accumulation de la pollution", selon Atmo Auvergne-Rhône-Alpes.

Selon une récente étude épidémiologique de l'Institut des Biosciences (Inserm/CNRS/ Université Grenoble-Alpes), chaque année "entre 4 et 8% des décès survenant dans l'agglomération lyonnaise" seraient dus aux effets de la pollution atmosphérique. Pour Grenoble, la proportion est comprise "entre 3 à 7%".

"Cela correspondrait à environ 114 décès dans l'agglomération grenobloise (sur une population de 385.000 habitants) et de 491 habitants à Lyon sur une population de 1,2 million d'habitants", poursuit l'étude.

Même si, comme le rappelle Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, c'est l'exposition chronique, plus que les
pics de pollution, qui crée pour l'"essentiel des effets sanitaires".

Dans la vallée de l'Arve, les autorités pourraient interdire la circulation des poids lourds les plus polluants qui transitent via le tunnel du Mont-Blanc si le taux dépasse les 80 microgrammes/m3. Mardi, il restait bien en deçà à 52 microgrammes/m3.

A ce sujet, l'association Environn'MontBlanc vient de lancer un appel pour une manifestation devant la mairie de Sallanches, "la plus grande ville de la région à être toujours sans offre de transports en commun" en dépit de ses 15.500 habitants.


Avec AFP

 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20