Lyon 1ère

Saint-Genis-les-Ollières: le maire LR de Tassin fustige "les chanceux Roms"

Mardi 22 Décembre 2015

"Alors que la commune de Saint-Genis les Ollières va accueillir dans les prochains jours 80 Roms, +/- 160 à terme, la Préfecture du Rhône a un comportement étrange"...Le maire de Tassin-la-demi-Lune pointe, dans un communiqué adressé à la rédaction de Lyon 1ère, les moyens de sécurité qui vont être déployés aux abords du village des Roms.

Pascal Charmot (LR) rappelle que la préfecture va mobiliser les groupements de la Gendarmerie Nationale pour garder la future base d’accueil, "alors qu’une société de gardiennage privée protège également le camp en chantier".

"Demain, les chanceux Roms bénéficieront d’une double protection. Celle de la société privée et de la Gendarmerie Nationale… Cela laisse rêveur…" estime le maire tassilunois, élu en 2014.

"Les brigades comme celles de Tassin La Demi-Lune et des communes voisines participent à la surveillance 24h/24 d’un chantier et demain d’un camp de Roms, au lieu de remplir ses missions régaliennes. Avec les rotations, pas moins de 36 gendarmes sont mobilisés au quotidien" dénonce le maire.

"36 gendarmes qui ne sont pas sur le terrain. 36 gendarmes qui ne patrouillent plus. 36 gendarmes dont les temps de repos sont réduits. Les réservistes ne suffisent plus.
Tout cela entraîne d’autres conséquences néfastes qu’il est aisé de deviner"

Pascal CHARMOT demande  au Préfet, "comme c’est le cas dans ce genre de situation, de réquisitionner un escadron venu d’ailleurs".

Pascal CHARMOT réclame "le retour des gendarmes dans sa commune et veut les forces de l’ordre et de sécurité publique, dans les rues Tassilunoises"


 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20