Lyon 1ère

Tribune Libre: "Violences urbaines à Vénissieux: ce sont des remises en cause qu'attendent désormais les habitants" Christophe Girard

Mardi 29 Octobre 2013

Tribune Libre: "Violences urbaines à Vénissieux: ce sont des remises en cause qu'attendent désormais les habitants" Christophe Girard
"M'étant rendu sur les lieux j'ai pu échanger avec des habitants. Une fois encore ces violences se retournent contre les Vénissians. D'abord contre les habitants qui ce lundi n'auront plus de véhicule pour se rendre à leur travail et plus globalement contre l'ensemble de la population qui se trouvera encore une fois durement stigmatisée. 
 
Très concrètement, les images de violence de ce week-end, même si elles correspondent aux actes de groupuscules, colleront encore un peu plus à la peau des personnes en recherche d'emploi, détourneront un peu plus les porteurs de projets de création d'entreprise sur notre ville, renforceront l'image négative de la ville pour ses 60.000 habitants eux-mêmes et à l'extérieur, etc…
 
Il est temps de constater que la dynamique sociale de cette ville n'est pas au rendez-vous comme on voudrait nous le faire croire. D'autres villes similaires ont su créer cette dynamique. 
 
Les condamnations de la violence et les déclarations outrées des gens au pouvoir de notre municipalité depuis des décennies ne suffisent plus. Ce sont des remises en cause qu'attendent désormais les habitants. 
 
Ceux qui ont le pouvoir depuis trop longtemps, pérorent dans des livres et regrettent la "ghettoïsation", mais le jugement de nombreux habitants est sans appel quand ils vous expliquent que "ce sont eux [les politiques en place] qui ont entretenu cette situation".
 
A chacun de prendre ses responsabilités.

Christophe Girard 
Conseiller municipal de Vénissieux
Candidat de rassemblement Divers Droite avec le soutien de l'UMP


A l'occasion des élections municipales de 2014, Lyon 1ère publie sur son site internet et in extenso les tribunes politiques qui lui sont adressées à redaction@lyonpremiere.info, dans un souci de libre parole des candidats, personnalités politiques, leaders d'opinion...

La rédaction se réserve le droit de publier ou non les tribunes envoyées sur sa boite mail, notamment pour assurer un certain équilibre, même si aucune loi ne l'y oblige sur internet.

Toutes les publications de ce type portent le titre "Tribune Libre"

 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20