Lyon 1ère

Valls à Lyon: les propos d'Estrosi évoquent "une politique passée qui a fait du mal à la France"

Lundi 8 Juillet 2013

Images d'archives
Images d'archives
Manuel Valls a affirmé ce lundi à Lyon que les propos du maire de Nice Christian Estrosi sur les gens du voyage sont
"l'émanation d'une politique passée qui a fait du mal à la France", dans une allusion au discours polémique de Nicolas Sarkozy à Grenoble en 2010.
 
"Les propos du maire de Nice sont l'émanation d'une politique passée qui a fait du mal à la France, celle de l'amalgame et de la stigmatisation", a déclaré le ministre de l'Intérieur lors d'un point de presse en marge du forum TAC (Technology against crime), consacré à la sécurité et aux nouvelles technologies à Lyon.
 
Interrogé sur la récente occupation illégale de terrains par des gens du voyage dans sa ville, Christian Estrosi a dénoncé des comportements "délinquants" et proposé de fournir à tous les maires de France son "mode d'emploi" pour les combattre.
 
"Ne faisons pas les amalgames qui ont marqué la France notamment à l'occasion d'un triste discours à Grenoble", a ajouté Manuel Valls, en référence au discours polémique de l'ancien président Sarkozy au cours duquel il avait désigné les Roms comme fauteurs de troubles.
 
"Tous les maires sont confrontés à différentes problématiques (...) qui peuvent notamment être liées à l'occupation illicite (...) de terrains (..) par des gens du voyage qui sont des Français, qui sont en France", a ajouté le ministre, en soulignant que leur "mode de vie" devait être accepté et organisé dans le cadre d'"une politique respectueuse de l'Etat de droit et respectueuse de ces modes de culture".
 
Concernant la circulaire du 26 août 2012 mise en cause par Christian Estrosi, le ministre a rappelé qu'elle concernait "seulement les campements illicites et notamment les campements de Roms et ne porte pas sur la situation des gens du voyage".
 
"Plutôt que de s'invectiver, plutôt que de courir après les propos nauséabonds de (Jean-Marie) Le Pen (sur les Roms) la semaine dernière, il faut revenir à la raison et faire en sorte que nous trouvions des solutions", a-t-il encore dit.
 
En visite à Nice jeudi, le président d'honneur du Front national avait qualifié la présence de Roms dans la ville d'"urticante" et "odorante", allant jusqu'à prédire que "50.000 Roms" allaient venir s'y installer en 2014.
 

Avec AFP

 
 
 
 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20