Lyon 1ère

Villeurbanne: l'opposition dénonce l'insécurité et l'immobilisme de la municipalité

Vendredi 25 Mars 2016

Réagissant à un article du progrès pointant du doigt des incivilités et violences au Tonkin, Jean-Wilfried Martin rappelle les mesures qu'il préconisait lors de la campagne des municipales de 2014: recrutement de 40 policiers municipaux dès 2014 et objectif de 120 policiers en 2020 (niveau de police municipale atteint dans certaines villes à démogrphie identique)

"Or ceux-ci ne sont que de 33 couverts sur les 39 postes budgétés, soit un manque de 15% d’effectifs (source Compte Administratif 2015)" s'insurge l'élu d'opposition.

120 et 130 policiers municipaux permettraient selon JWM, "non seulement d’étendre les horaires de présence sur le terrain des brigades, mais en plus d’étoffer le nombre de brigades présentes sur le terrain à faire de l’ilotage et du renseignement pour la Police Nationale".

Le chef de file Les Républicains préconisait aussi en 2014, la mise en place d’un réseau de caméras de vidéoprotection. "Toutes les villes rencontrant des problèmes d’insécurité, d’incivilités, de dégradations ont franchi le pas de la vidéoprotection".
L'élu LR estime que ce débat n’est plus un débat gauche-droite, mais un débat "de prise en compte et de réponse à une délinquance de plus en plus importante", mettant au même niveau la vidéoprotection et les empreintes digitales, les fichiers anthropométriques, les empreintes génériques.

"Le nier, c’est nier le travail des forces de sécurité et de la justice...La majorité socialiste doit maintenant sortir de son silence coupable. Le temps n’est plus à la réflexion, il est à l’action.
Il en va de l’avenir de nos quartiers et du vivre ensemble" conclut Jean-Wilfried Martin dans un communiqué adressé à la rédaction de Lyon 1ère.


 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20