Lyon 1ère

Wauquiez donné vainqueur en Auvergne-Rhône-Alpes

Dimanche 13 Décembre 2015

Laurent Wauquiez en direct sur Lyon 1ère ce soir
Laurent Wauquiez en direct sur Lyon 1ère ce soir
La région Auvergne-Rhône-Alpes a basculé à droite dimanche, selon les estimations des résultats qui donnent une nette avance au numéro trois des Républicains Laurent Wauquiez sur son rival socialiste Jean-Jack Queyranne.
 
"On a gagné, on a gagné", scandaient ses militants à son QG de campagne à Lyon, avant même la publication des premières estimations à 20H00, avant d'entonner la Marseillaise, drapeaux tricolores à la main.
 
Le député-maire du Puy-en-Velay, ancien ministre, candidat des Républicains, de l'UDI et du MoDem, est crédité de plus de 41% des voix, contre près de 37% à M. Queyranne et environ 22% au candidat du Front national, Christophe Boudot.
 
Auvergne et Rhône-Alpes, qui ont fusionné pour donner naissance à la deuxième région française, étaient contrôlés par la gauche depuis onze ans.
 
"Nous allons nous mettre au travail rapidement", a promis L. Wauquiez. Mais je n'oublie pas la forte défiance qui s'est exprimée au premier tour, certains nous ont dit: la France, on n'y croit plus. Il n'y aura pas un discours d'avant et un discours d'après", a-t-il déclaré en rappelant ses priorités: "le travail plutôt que l'assistanat, pas d'augmentation d'impôts, le retour de l'exemplarité des élus et une République ferme face aux communautarismes".
 
"Nous devons nous préparer à nous opposer à tous les reculs sociaux ou culturels que la droite extrême tentera de nous imposer", a lancé de son côté M. Queyranne. "Nous avons mené une campagne intègre et sincère. Nous avons été dénigrés bien au-delà des critiques normales", a-t-il dénoncé, tout en appelant à "un immense effort de reconstruction de l'espoir collectif".
 
Les derniers sondages avaient donné les deux candidats au coude à coude. Au premier tour, Laurent Wauquiez avait rassemblé 31,73% des voix, contre 23,93% à Jean-Jack Queyranne et 25,52% à Christophe Boudot, des résultats qui laissaient le second incertain. Comme ailleurs, la participation a nettement progressé par rapport à dimanche dernier.
 
Laurent Wauquiez, 40 ans, dont les positions droitières étaient considérées comme un handicap en début d'année alors qu'il briguait l'investiture face à l'ancien commissaire européen Michel Barnier, a su rapidement rallier le centre à sa candidature. Pour mener ensuite campagne tambour battant dans la nouvelle région, en balayant tous les thèmes et en dénonçant des "scandales" dans la gestion socialiste sortante.
 
A l'inverse, Jean-Jack Queyranne, 70 ans, a pâti, outre de l'usure du pouvoir après deux mandats à la tête de Rhône-Alpes et du rejet de la politique gouvernementale, des divisions de la gauche. Au premier tour, EELV et le PCF avaient fait liste à part, avant de le rejoindre au second mais le report des voix n'a pas suffi.

Avec AFP


 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20