Lyon 1ère

​Emmanuel HAMELIN quitte Les Républicains et rejoint les constructifs PODCAST

Mardi 20 Février 2018

​Emmanuel HAMELIN quitte Les Républicains et rejoint les constructifs PODCAST
​Emmanuel HAMELIN indique ce mardi avoir démissionné de tous ses mandats au sein des Républicains: il était secrétaire national en charge des médias, délégué de la 2ème circonscription du Rhône et membre du bureau politique départemental.

Cette décision faisait suite à la "ligne politique de LR, de plus en plus orientée vers une droite dure, recroquevillée sur elle même, anti européenne, bien loin de mes convictions gaullistes" précise l'ancien député de la Croix-Rousse.

"Il s’en est suivi naturellement l’élection de Laurent Wauquiez, sur laquelle je me suis largement exprimé, en mettant en avant mon inquiétude sur la stratégie qu’il défendait: L’exclusion plutôt que le rassemblement. "

Pour Emmanuel Hamelin, "exclure les responsables du groupe « Les constructifs » à l’Assemblée Nationale, alors que 56% de notre électorat (sondage Ifop) était plutôt favorable à l’action du Gouvernement, c’était faire plaisir à nos militants, mais cela a désespéré nos électeurs".

Le conseiller municipal estime que LR rassemblait jusque-là des centristes jusqu’aux Gaullistes et aux libéraux, des « constructifs » jusqu’à « sens commun ».

"C’est cet équilibre qui nous a permis pendant de longues années de gagner des élections et de gouverner. L’exclusion est donc un reniement de ce qui a fondé notre mouvement, depuis Alain Juppé jusqu’à Nicolas Sarkozy".

La stratégie défendue par Laurent Wauquiez est pour Emmanuel Hamelin "une erreur qui casse un équilibre fondateur"

"La critique systématique de l’action du Gouvernement comme le fait Laurent Wauquiez n’est pas crédible, surtout quand celui-ci met en oeuvre des projets régulièrement soutenus par la droite".  
 
Enfin Emmanuel Hamelin dénonce les derniers propos enregistrés du Président des Républicains à EM Lyon, sur Nicolas Sarkozy, Alain Juppé, Gérald Darmanin, le Président de la République ou les syndicats. "Ils ne sont pas dignes d’un responsable politique et montrent que la nouvelle génération dont il se veut le porte parole, est en réalité plus proche des vieux discours populistes".

Et Emmanuel Hamelin de conclure dans un communiqué adressé à la rédaction de Lyon 1ère "Les Républicains, ce n’est plus ma droite", rappelant que dès 1998 au Conseil Régional, il avait quitté le groupe de Charles Millon après son élection grâce aux voix du Front National.

Hamelin rejoint le parti «  Agir » (anciennement les constructifs). "Ce mouvement présidé par Franck Riester, représente pour moi une droite ouverte, humaniste, moderne et européenne, plus conforme à mes valeurs".



 
reportage___1____66.mp3 telechargez  (6.69 Mo)


Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20