Lyon 1ère

​Ligue 1 - l'AS-Saint-Etienne cale encore offensivement

Lundi 3 Septembre 2018

​Ligue 1 - l'AS-Saint-Etienne cale encore offensivement
L'AS-Saint-Etienne a concédé contre Amiens son troisième résultat nul consécutif (0-0), dimanche dans son stade Geoffroy-Guichard au terme d'un match terne de la 4e journée de Ligue 1.
 
Après avoir gagné contre Guingamp, actuel dernier du classement, en ouverture de la saison (2-1), les Stéphanois sont désormais 8èmes avec six points, deux de plus qu'Amiens (14e) qui restait sur un succès contre Reims (4-1).
 
Une nouvelle fois, les Verts, qui n'ont marqué qu'un but sur leurs trois derniers matches, ont affiché des difficultés dans l'animation offensive.
 
Ils avaient déjà concédé un résultat nul sans but à Montpellier lors de la journée précédente (0-0).
 
Ils n'ont jamais pu prendre en défaut l'excellente organisation défensive des Picards et la meilleure occasion de l'ASSE a finalement été obtenue par Loïc Perrin dont la reprise de la tête à la réception d'un coup franc joué par Wahbi Khazri était détournée par Régis Gurtner (66).
 
Pour le reste, les tirs de Rémy Cabella (17) ou Khazri (34) n'ont pas été un grand danger pour Gurtner tout comme la tentative non cadrée de Loïs Diony (34).
 
Les Verts auraient pu obtenir un penalty pour une main non sifflée de Bakaye Dibassy sur un centre de Yannis Salibur (51).
 
L'arbitre, Thomas Léonard, n'a pas eu alors recours à la vidéo à l'inverse de l'action qui a amené un but inscrit par Timothée Kolodziejczak (77), finalement invalidé à juste titre.
 
Le défenseur des Verts avait bien poussé Thomas Monconduit dans le dos avant de marquer.
 
Les Stéphanois sont clairement encore en quête d'automatismes offensifs avec une ligne d'attaque composée de quatre joueurs (Cabella, Khazri, Diony et Salibur) qui n'évoluaient pas ensemble la saison dernière et qui, pour certains, sont à cours de forme.
 
L'entrée de Robert Beric, un pur avant-centre de surface que l'ASSE a longtemps cherché à transférer cet été, a réorganisé l'équipe autour d'un 4-4-2 à la place du 4-2-3-1 aligné au coup d'envoi. Elle n'a pas eu d'effet notable malgré la forte domination des Foréziens en fin de partie et quelques 
situations chaudes.
 
De leur côté, les Amiénois n'ont que très peu été menaçants, avec deux tirs de Moussa Konaté arrêtés par Stéphane Ruffier (11, 22) et leur performance s'est surtout appuyée sur la solidarité et la solidité de leur défense.



Avec AFP








 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >