Lyon 1ère

A l'approche de la COP 21, Manuel Valls vendredi à la Mer de Glace à Chamonix

Jeudi 24 Septembre 2015

A l'approche de la COP 21, Manuel Valls vendredi à la Mer de Glace à Chamonix
Le Premier ministre, Manuel Valls, se rend ce vendredi à la Mer de Glace en Haute-Savoie, un déplacement placé sous le signe des enjeux climatiques à l'approche de la COP 21, lors duquel il doit aussi tracer les perspectives de la politique gouvernementale concernant les zones montagneuses.
 
Valls, qui présidera ensuite un Conseil national de la Montagne à Chamonix, sera accompagné de la ministre de l'Ecologie, Ségolène Royal.
 
Un glaciologue doit exposer au Premier ministre devant la Mer de Glace les défis du changement climatique, alors qu'approche la conférence de Paris sur le climat, du 30 novembre au 11 décembre. Il s'agira pour le Premier ministre de lancer "une alerte sur le climat et le réchauffement climatique",
indique-t-on à Matignon.
 
Entouré de huit ministres et secrétaires d'Etat, dont le secrétaire d'Etat aux Transports, Alain Vidalies, Sylvia Pinel (ministre du Logement) et Thierry Braillard (secrétaire d'Etat aux Sports), Manuel Valls prendra ensuite la parole devant le Conseil national de la montagne (CNM), une instance consultative.
 
"Le Premier ministre s'exprimera sur des sujets attendus par les acteurs de la montagne, tels que le travail saisonnier, l'accessibilité au numérique ou encore l'offre de soins en montagne", a précisé Matignon.
 
Le CNM doit définir la "feuille de route du gouvernement pour la montagne" après le rapport des députées Annie Genevard (Doubs, Les Républicains) et Bernadette Laclais (Savoie, PS), remis au début du mois au Premier ministre, et où les deux parlementaires ont présenté des propositions visant à "actualiser et compléter" la loi Montagne, conçue pour compenser les contraintes des zones montagnardes.
 
Les deux députées suggèrent notamment de l'élargir à des thèmes comme les connexions Internet, l'économie touristique, l'accessibilité des zones de montagne ou encore l'impact du changement climatique.
 
Le CNM portera sur quatre grands thèmes, l'accessibilité des  zones montagneuses aux différents soins et services, l'emploi et l'activité, les questions climatiques et enfin les problèmes de "gouvernance" ou comment faire pour que les politiques nationales soient adaptées aux conditions spécifiques des zones montagneuses, selon Matignon.
 
"Il est indispensable (...) que la norme édictée au niveau national puisse faire l'objet d'une adaptation au contexte de montagne", a insisté dans un communiqué le maire de Chamonix-Mont-Blanc, Eric Fournier.
 
Il faut, selon lui, lui une "adaptation des règles d'urbanisme afin de préserver le cadre de vie et les paysages de montagne (...) Il est indispensable que la loi ALUR de 2014 (...) fasse l'objet d'une adaptation au territoire montagnard pour éviter la défiguration de nos territoires et le
renchérissement exorbitant de nos terrains".

Avec AFP


 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20