Lyon 1ère

A45 entre Lyon et Saint-Etienne: le préfet propose ses alternatives

Vendredi 6 Juillet 2018

A45 entre Lyon et Saint-Etienne: le préfet propose ses alternatives
Le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes a présenté vendredi des alternatives à la construction d'une nouvelle autoroute
entre Lyon et Saint-Etienne, en présence d'élus locaux mais sans les principaux qui avaient boycotté la rencontre.

Stéphane Bouillon propose, "à court et moyen terme", d'améliorer la liaison TER entre les deux villes "dans une dimension intermodale et d'accès aux gares (parkings, desserte en transports en commun, vélos...)", le "réaménagement" de l'A47 déjà existante et "l'amélioration des conditions de circulation" au noeud autoroutier Givors-Ternay, au sud de Lyon.

Ces propositions sont destinées à contribuer "au débat" avant la présentation, le 20 juillet, du projet de loi d'orientation des mobilités (loi
LOM) au Parlement, qui doit faire le point sur les projets d'infrastructures et notamment se positionner sur le devenir de ce projet d'A45, précise-t-il dans un communiqué.

La réunion à la préfecture, à laquelle ont assisté bon nombre d'élus locaux, a toutefois été boycottée par les présidents d'Auvergne-Rhône-Alpes Laurent Wauquiez, du département de la Loire Georges Ziegler, et de la métropole stéphanoise Gaël Perdriau, tous les trois LR.

"Ceux qui sont actuellement au gouvernement se moquent de nous car il n'y a pas d'alternative à l'A45, tout le monde le sait. Moi je propose à Emmanuel Macron qu'il vienne faire un trajet le matin, à 7 heures, et qu'il voit ce qu'est l'enfer de ceux qui vont travailler et qui sont bloqués dans les
embouteillages", a justifié Laurent Wauquiez lors d'un point presse vendredi à
Saint-Etienne.

Cet hiver, le Conseil d'orientation des infrastructures (COI), présidé par l'ancien député socialiste Philippe Duron, avait remis un rapport sur les infrastructures qui conseillait, au sujet du projet d'A45, d'attendre les conclusions d'un grand débat sur les transports dans la région lyonnaise en
2019, et d'étudier ensuite une alternative "acceptable par tous".

L'A45, d'une longueur d'une cinquantaine de kilomètres et déclarée d'utilité publique en 2008, vise à doubler à l'horizon 2022 l'actuelle A47, un axe gratuit souvent saturé et réputé dangereux.

Son chantier est évalué à 1,2 milliard d'euros, financé pour un tiers par le groupe Vinci, le reste par les collectivités locales et l'Etat. Le contrat de concession est prêt mais le décret n'a pas été signé par le gouvernement.


Avec AFP


 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Novembre 2018 - 22:35 Gérard Collomb, nouveau (?) maire de Lyon

Dimanche 28 Octobre 2018 - 15:38 Gérard Collomb ne manque pas d’oppositions

Jeudi 25 Octobre 2018 - 23:07 À Lyon, un candidat peut en cacher un autre