Lyon 1ère

Abattage des 200 000 poules du Perrat : des associations demandent l'organisation d'un sauvetage

Vendredi 27 Mai 2016

Abattage des 200 000 poules du Perrat : des associations demandent l'organisation d'un sauvetage
Suite à l'annonce par la préfecture de l'Ain de la mise à mort imminente de 200 000 poules retenues actuellement dans des conditions dramatiques au Gaec du Perrat, L214, la SPA, la Fondation 30 millions d'Amis, la Fondation assistance aux animaux, la Fondation Brigitte Bardot, l'OABA, Dignité Animale, le refuge GroinGroin et le collectif de riverains Bien vivre à Fareins demandent au Préfet d'entamer immédiatement une collaboration afin de confier aux associations le plus grand nombre d'animaux possible, à la mesure de leur capacité d'accueil.

Pour Brigitte Gothière, porte-parole de L214 : "Ces poules ont vécu un véritable enfer. Nous demandons à la préfecture de traiter ces animaux en victimes et de mobiliser les moyens que les associations mettent à sa disposition pour éviter à tout prix de leur infliger une double peine. Nous appelons le Préfet à revenir de toute urgence sur sa décision afin de permettre aux associations de sauver le plus grand nombre de poules possible."

Mercredi, L214 avait rendu publique une vidéo montrant les conditions de vie désastreuses de 200 000 poules d'un élevage en batterie produisant des oeufs pour la marque Matines et distribués par Auchan, Carrefour, Casino, Intermarché et Super U.

Suite à la publication de la vidéo, Matines a annoncé suspendre ses approvisionnements au Gaec du Perrat. Cet élevage faisait depuis de nombreuses années l'objet de plaintes de riverains et de mises en garde des autorités sanitaires, tout en poursuivant son activité.

Selon le journal Le Progrès, la préfecture a annoncé le retrait de l'agrément de l'exploitation. Si ce retrait est un soulagement au regard de la souffrance animale générée, L214 relève qu'une fois de plus, le scandale médiatique semble nécessaire à la mobilisation des autorités face à la maltraitance de masse des animaux.

L214 souligne également la responsabilité de l'exploitant ainsi que la responsabilité collective des autorités et des clients de l'élevage face à la situation que connaissent actuellement les employés du Gaec du Perrat, et exprime le souhait d'une aide à la reconversion de ces salariés vers des activités agricoles éthiques.


 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20