Lyon 1ère

Assises de la Radio : les radios indépendantes obtiennent une première satisfaction

Mercredi 27 Novembre 2013

Assises de la Radio : les radios indépendantes obtiennent une première satisfaction
Le SIRTI (140 radios indépendantes dont Lyon 1ère) a présenté lors des Assises de la Radio les 3 revendications principales des radios indépendantes: attribuer 1.000 fréquences FM aux radios indépendantes pour permettre leur développement au bénéfice du public, maintenir et appliquer le plafond de concentration pour garantir la diversité du paysage radiophonique, enfin écarter la dérégulation des secteurs interdits de publicité à la télévision pour préserver l'économie des radios.

Les radios indépendantes se félicitent de l'annonce de la Ministre de la Culture et de la Communication, qui satisfait à cette dernière revendication. Aurélie Filippetti a en effet annoncé à la tribune des Assises de la Radio qu'elle renonçait à modifier le décret du 7 octobre 2003 sur les secteurs interdits de publicité télévisée.

Selon la ministre, « il est apparu clairement que la possibilité à la télévision d'écrans de publicité en faveur de la grande
distribution aurait déstabilisé d'autres grands médias comme la radio. »

Le SIRTI s'inquiète par contre que le gouvernement et le CSA annoncent une éventuelle modification du plafond de concentration en radio analogique. Ce plafond fixe la population couverte par les réseaux d'un même groupe à 150 millions d'habitants en FM et Grandes Ondes.

Le SIRTI estime indispensable, avant toute chose, d'établir l'état des lieux des couvertures des principaux groupes selon la méthode adoptée par le CSA en décembre 2010.

"Le plafond de concentration en radio analogique est la cible depuis des années de l'intense lobbying de certains groupes nationaux, bien qu'ils n'aient jamais présenté les projets qui justifieraient selon eux sa modification" estime le SIRTI. "Ainsi, Alain Weill est le seul intervenant à s'être exprimé sur ce point aux Assises de la Radio. Or, son groupe NextRadio TV n'existerait pas sans ce plafond de concentration, puisque RMC aurait été repris par NRJ Group, et il se situe à moins de la moitié du plafond actuel. Il serait donc bien inspiré, plutôt que de parler du sujet en théorie, d'aborder d'une manière plus transparente ses projets d'entreprise que le plafond actuel pourrait contrarier" conclut le SIRTI

Enfin, les Assises de la Radio "ayant confirmé l'absence de perspective d'un lancement sérieux de la RNT en France dans la période 2014-2017", il est indispensable selon le syndicat, de reprendre l'optimisation de la FM.



Le SIRTI affirme, sans être démenti, que 1.000 fréquences pourraient être dégagées et attribuées en vue de l’indispensable rééquilibrage de la part de fréquences des radios indépendantes qui ne disposent que d’une fréquence sur cinq au sein du secteur privé commercial.

Le SIRTI se félicite des propos tenus par le Président du CSA qui a estimé que l’approche qui a prévalu jusqu’à maintenant pour l’allocation des fréquences FM devait évoluer. Olivier Schrameck a annoncé une « logique de gestion optimale du spectre » et a manifesté son souhait de « chercher des fréquences là où il y en a le plus besoin, là où il apparaît nécessaire de fournir au public une offre plus diversifiée, là où le marché souffre d’un déséquilibre ».
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20