Lyon 1ère

Braquage de fourgon en Suisse: la police enquêtait depuis neuf mois

Mardi 30 Mai 2017

Des mois de surveillance pour un "flag" d'anthologie: la PJ et le parquet de Lyon ont livré mardi les détails de
l'arrestation des auteurs présumés d'un braquage de fourgon la semaine
dernière en Suisse, et la récupération d'un butin de 35 millions d'euros.

En août 2016, une enquête préliminaire est ouverte sur deux hommes originaires de la région lyonnaise, déjà condamnés pour des vols à main armée en Suisse et soupçonnés de vouloir repasser à l'acte.

En avril 2017, les investigations passent à la vitesse supérieure avec
l'ouverture d'une information judiciaire. Les policiers repéraient des
véhicules remisés dans des box autour de Lyon et Annecy, qu'ils plaçaient sous géolocalisation.

Ces voitures sont alors utilisées à de nombreuses reprises mais seulement
pour des repérages. "Je ne vous dirai pas combien de fois nos gars se sont
levés pour rien", souligne Francis Choukroun, directeur interrégional de la police judiciaire.

Le 23 mai dernier cependant, c'est la bonne. Vers 20H30, les balises
signalent qu'une Audi S4 break et une Peugeot 508 SW quittent leur box
d'Annecy et rejoignent une maison à Chavanod, dans l'agglomération. En fin de soirée, elles se déplacent à Divonne-les-Bains (Ain), près de la frontière.

Puis font un aller-retour rapide en Suisse dans la nuit, avant de revenir sur Divonne puis en Haute-Savoie.

Entre-temps, la brigade de recherche et d'intervention (BRI) s'est déployée
à Chavanod. Et la PJ a alerté son homologue suisse, qui l'a informée en retour du braquage d'un fourgon Loomis dans le canton de Vaud.

Ce dernier est retrouvé à Divonne, incendié après avoir été vidé de son
contenu. Deux convoyeurs ligotés par les malfrats ont pu se libérer et donner l'alerte. Le lien est fait avec le manège de Chavanod.

"Sur le coup de sept heures, on voit que ça bouge dans la maison. Des
individus en sortent pour transférer des sacs dans un fourgon, qui quitte les lieux avec une petite voiture", raconte le procureur de la République, Marc Cimamonti.

La BRI intervient et interpelle deux hommes. Puis investit la maison et en
arrête cinq autres, pris la main dans le sac avec armes lourdes et butin
colossal : environ 35 millions d'euros, pour l'essentiel des billets (francs
suisses, euros, livres sterling et yens) mais aussi des diamants et quatre
lingots d'or.

Les sept suspects qui nient les faits - l'un d'eux a affirmé en garde à vue
être venu boire un café dans la maison - ont été mis en examen et écroués.
Tous ont un casier judiciaire et sont originaires de la région lyonnaise ou
d'Annecy.

"Cela faisait longtemps qu'on n'avait pas eu d'équipe comme celle-là",
s'est félicité le patron de la PJ tandis que le procureur pointait la récurrence des attaques de fourgon dans la région ces derniers mois - à Dardilly en décembre, puis à La-Tour-de-Salvagny en avril, aux portes de Lyon.

Les braqueurs courent toujours.


Avec AFP






Avec AFP



Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20