Lyon 1ère

Champions de taekwondo jugés pour proxénétisme: jusqu'à 10 ans de réclusion requis

Mardi 2 Juin 2015

Champions de taekwondo jugés pour proxénétisme: jusqu'à 10 ans de réclusion requis
Des peines de deux ans de prison avec sursis à 10 ans de réclusion criminelle ont été requises contre trois anciens membres de l'équipe de France de taekwondo jugés à Grenoble pour proxénétisme de mineurs.
 
La peine la plus ferme, de dix ans de réclusion, a été requise à l'encontre d'Amine Manai, 25 ans, ancien champion de France (-68 kg) et champion d'Europe (-21 ans) de taekwondo, considéré comme l'un des chefs du réseau.
 
Une peine de deux ans, dont un ferme, a été requise contre de son frère, Adam Manai, lui aussi taekwondoïste de haut niveau.
 
Enfin, le parquet a demandé deux ans de prison avec sursis à l'encontre de Moussa Cissé, vice-champion d'Europe des moins de 58 kg.
 
Dix personnes sont jugées à huis clos par la cour d'assises de l'Isère dans le cadre de l'affaire. Le parquet a requis des peines de prison ferme contre la plupart des accusés, selon des avocats présents à l'audience.
 
Les jeunes filles, âgées de 14 à 17 ans, étaient "recrutées" dans un foyer éducatif de Saint-Egrève, près de Grenoble, puis devaient se prostituer dans des hôtels, principalement dans le sud-est de la France.
 
Ce réseau de proxénétisme était dirigé par Amine Manai, aujourd'hui âgé de 25 ans, et par Sofiane Cherifi, 24 ans, déjà condamné pour des faits similaires et qui continuait à officier depuis sa cellule. Des complices étaient chargés de surveiller les filles et de récolter l'argent de la prostitution.
 
Le parquet a requis 8 ans de prison ferme à l'encontre de Sofiane Cherifi.

Amine Manai est aussi poursuivi pour le viol de l'une des jeunes filles.
 
La cour devrait rendre son verdict jeudi.


Avec AFP


 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20