Lyon 1ère

Conjoncture économique Auvergne-Rhône-Alpes : l'activité continue de se redresser (INSEE)

Samedi 28 Janvier 2017

Conjoncture économique Auvergne-Rhône-Alpes : l'activité continue de se redresser (INSEE)
L’activité dans les économies avancées a accéléré au troisième trimestre 2016, en particulier aux États-Unis.

Dans la zone euro, la croissance est restée modérée (+ 0,3 %), s’infléchissant en Allemagne et en Espagne mais s’élevant en Italie.

Avec un climat des affaires bien orienté, l'activité resterait solide dans les économies avancées fin 2016 et au cours du premier semestre 2017.

Dans la zone euro, l'accélération serait portée par le dynamisme de la consommation, notamment en Allemagne.

En France, l’activité a doucement redémarré à l’été 2016. La production manufacturière s’est redressée et la construction a rebondi.

Côté demande, les exportations ont un peu accéléré mais les dépenses intérieures sont restées atones : la consommation des ménages a de nouveau stagné et l’investissement des entreprises a modérément reculé.

Dans le même temps, l’emploi salarié marchand a encore progressé, et le chômage a légèrement augmenté. le PIB accélérerait fin 2016 (+ 0,4 %) et ne faiblirait quasiment pas au premier semestre 2017. L’emploi continuerait de progresser solidement et le chômage baisserait à nouveau.

En Auvergne-Rhône-Alpes, la progression de l'emploi salarié marchand est plus marquée ce trimestre. La plupart des secteurs d'activité gagnent des emplois, c'est le cas plus particulièrement dans l'intérim.

Le taux de chômage augmente très légèrement. Si les mises en chantier stagnent, les autorisations de construire sont en augmentation. L’activité hôtelière bénéficie d'un bon début de période, et les exportations régionales augmentent modérément.

Du côté des demandeurs d’emploi... Avec 387 300 personnes en décembre, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi baisse de 3,3 % sur un an (Cat.A). En prenant en compte les personnes avec une activité réduite (Cat B et C), dont la situation est moins favorable, ce chiffre se stabilise sur un an (Cat ABC, + 0,1 %). Le nombre de jeunes est en fort recul (- 7,9 %, cat. A), tout comme les 25-49 ans (- 4,2 %) tandis que le nombre de demandeurs d’emploi de 50 ans et plus est en hausse (+ 1,9 %).

La diminution annuelle concerne tous les départements, les évolutions oscillant entre - 5,9 % en Haute-Loire et - 0,9 % dans l’Ardèche. Les demandeurs inscrits depuis 12 mois ou plus (41,8 % du total ABC) sont moins nombreux qu’en décembre 2015 (- 0,5 %). La durée moyenne d’inscription s’élève à 496 jours à décembre 2016.

 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20