Lyon 1ère

Coupe de France - Beric libère l'AS-Saint-Etienne

Dimanche 7 Janvier 2018

Coupe de France - Beric libère l'AS-Saint-Etienne
L'AS-Saint-Etienne, emmené par son attaquant slovène Robert Beric de retour de prêt, a mis fin à une série de onze matches sans victoire en se qualifiant pour les 16es de finale de la Coupe de France, après avoir battu Nîmes (2-0), 2e de Ligue 2, dimanche au stade
Geoffroy-Guichard.
 
Entré à la mi-temps à la place du Brésilien Hernani, Beric, revenu le 1er janvier du club belge d'Anderlecht où il avait été prêté, a ouvert la marque en reprenant victorieusement de la tête un coup franc de Rémy Cabela (63).
 
Une réalisation bienvenue, tant l'équipe stéphanoise paraissait jusque là totalement inoffensive, bien qu'en supériorité numérique après l'exclusion rapide d'Olivier Boscagli pour une grosse faute sur Gabriel Silva (12).
 
Mais surtout, parce que cette qualification casse la spirale négative dans laquelle les Verts, 16es en Ligue 1, ne parvenaient plus à se sortir depuis le 14 octobre, date de leur dernier succès contre Metz (3-1).
 
Elle soulage un club qui aura deux rendez-vous très importants à négocier dans l'optique du maintien dès la reprise du championnat, contre Toulouse (17e) puis à Metz (20e).
 
"Il aurait été catastrophique de perdre mais ce n'est qu'un match de coupe qui ne donne pas trois points. Il faut, dès dimanche contre Toulouse, mettre d'autres ingrédients car c'était largement insuffisant en première période au cours de laquelle nous n'avons eu aucune occasion", prévient toutefois l'entraîneur des Verts, Jean-Louis Gasset.
 
De leur côté, les Nîmois, en lutte pour l'accession en élite, peuvent regretter les occasions manquées en première période.
 
Dès la 7e minute, le gardien Jessy Moulin sortait bien dans les pieds de Pierrick Valdivia lequel manquait le cadre de justesse à la réception d'un corner (32).
 
Après un tir de Tegi Savanier juste au dessus (23), Romain Del Castillo ratait sa reprise sur un centre en retrait (30).
 
Enfin, un tir de Rachid Alioui était contré par son coéquipier Sada Thioub après un centre en retrait de Del Castillo (36).
 
Mais l'infériorité numérique était un handicap trop important, et le coup de massue infligé par Beric à l'heure de jeu s'est mué en véritable uppercut lorsque cinq minutes plus tard, Jonathan Bamba doublait la mise en reprenant de volée un centre délivré de l'aile gauche par Cheikh Mbengue (68).
 
"Le but de Robert (Beric) nous fait du bien tout comme le but de Jo (Bamba). Ce sont deux buts importants inscrits par des attaquants, c'est de bon augure pour le prochain match", s'est réjouit l'attaquant Loïs Diony.


Avec AFP

 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20