Lyon 1ère

Crise à l'Opéra de Saint-Etienne: l'ancien maire UMP est "révolté"

Vendredi 16 Mai 2014

Crise à l'Opéra de Saint-Etienne: l'ancien maire UMP est "révolté"
L'ancien maire UMP de Saint-Etienne, Michel Thiollière, a exprimé sa "révolte" jeudi concernant la mise à pied du chef d'orchestre de l'Opéra Théâtre de la ville par le nouvel édile, Gaël Perdriau, issu du même parti.
 
"S'il y a lieu de redresser une situation technique ou financière, il faut bien sûr le faire. En revanche, mettre à pied Laurent Campellone, chef d'orchestre reconnu pour son talent et son engagement depuis des années à Saint-Etienne, me révolte", déclare Thiollière dans un communiqué.
 
"Il y a d'autres méthodes pour régler des problèmes techniques, s'il y en a", poursuit l'ancien sénateur-maire, qui a dirigé la ville jusqu'en 2008, avant qu'elle ne bascule à gauche jusqu'à la victoire, aux dernières élections, de l'UMP Gaël Perdriau.
 
Laurent Campellone fait partie des cinq cadres en charge de la culture suspendus depuis deux semaines, en raison de "graves dysfonctionnements" à l'Opéra Théâtre, tandis que quatre autres ont été réintégrés mardi.
 
"Quand la puissance publique agit dans les domaines des arts et de la culture, quand elle touche aux artistes, elle doit le faire avec respect et discernement. Il est temps que le maire reprenne la situation en main", ajoute Michel Thiollière.
 
Mercredi, deux associations de cadres territoriaux avaient dénoncé "la brutalité et le caractère disproportionné" des suspensions infligées aux cadres concernés, qui mettent leur "réputation" en cause.


Avec AFP


Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20