Lyon 1ère

Dans la ville de Guignol, la Biennale de la marionnette se dit menacée

Mardi 22 Mars 2016

Dans la ville de Guignol, la Biennale de la marionnette se dit menacée
Lyon accueillera du 12 au 17 avril la 11e édition de la Biennale internationale de la marionnette, mais dans un contexte budgétaire tendu celle-ci a failli ne pas exister et les organisateurs craignent pour son avenir.
 
La biennale, qui accueillera une trentaine de spectacles et une quinzaine de compagnies au pays de Guignol, avait attiré lors de sa dernière édition environ 5.000 spectateurs.
 
D'un budget global d'environ 70.000 euros, elle est subventionnée à hauteur de 45.000 euros par la ville et 18.000 euros par la région, a expliqué mardi, lors d'une présentation à la presse, Stéphanie Lefort, directrice du collectif Zonzons, qui organise cette 11e édition.
 
"La ville a dit qu'elle ne finançait pas cette fois l'évènement, mais à force de se bagarrer on a réussi à la convaincre, on est quand même dans une ville qui porte plus de 200 ans d'histoire de la marionnette!", a relaté Stéphanie Lefort.
 
Les organisateurs de la biennale ont aussi rappelé les propos polémiques du président (LR) de la région Laurent Wauquiez qui avait déclaré en pleine campagne des régionales qu'il fallait "fermer les formations fantaisistes comme celles des métiers du cirque et des marionnettistes".
 
"Vous allez assister aux dernières +Moisson d'avril+", a regretté Stéphanie Lefort.
 
Intitulé "Moisson d'avril", la biennale accueillera des spectacles de marionnettes traditionnels et contemporains, en utilisant des matières nouvelles comme le latex, les pixels d'ordinateurs ou l'argile.

Avec AFP


 


Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20