Lyon 1ère

Déclassement de l'A6/A7 à Lyon: premiers aménagements en 2020

Jeudi 30 Novembre 2017

Les premiers aménagements sur la portion déclassée de l'A6/A7 pour traverser Lyon seront mis en place en 2020.

L'axe de 16 kilomètres qui relie Limonest-Dardilly au nord à Pierre-Bénite au sud, emprunte le tunnel sous Fourvière.

A partir de 2020, sur la partie nord, la bande d'arrêt d'urgence sera
transformée en voie de bus en site propre, avec une ligne expresse qui reliera un parc-relais, au débouché de l'A6, à une station de métro - gare de Vaise - en moins de 30 minutes.

Au sud, une ligne de bus expresse sera également ajoutée. Une liaison
cyclable de 4,6 km sera mise en place entre la gare de Perrache, dans le
centre de Lyon, et Pierre-Bénite.

Sur l'ensemble de l'axe enfin, aux heures de pointe, une voie sera réservée aux bus, au covoiturage, aux véhicules électriques, aux taxis et aux VTC.

A l'horizon 2025, toute la portion déclassée sera transformée en boulevard urbain "apaisé" qui privilégiera les modes de transport dits "doux", bus ou vélo.

La Métropole votera le 15 décembre une enveloppe globale de 29,3 millions d'euros, dont 20,4 M de travaux, pour réaliser ces aménagements préalables à la réalisation du "grand contournement" de l'agglomération lyonnaise par l'est.

"Il faut lancer un certain nombre d'expérimentations avant d'écarter le
trafic de transit, c'est un choix délibéré avec la mise en place de nouveaux
services sur l'A6/A7 dès 2020, et en même temps, nous souhaitons avancer sur l'A46 sud", a déclaré David Kimelfeld, à l'issue d'une réunion avec le préfet et les élus.

La route, qui relie l'A7 au sud de la ville à l'A43 à l'est, sera élargie à 2X3 voies sur 21 km. Les noeuds de Ternay et Manissieux seront réaménagés,
pour 2023.

Sur les 115.000 véhicules qui, quotidiennement, empruntent cette portion de l'A6/A7, 16.000 ne font que transiter. L'objectif est de reporter ce trafic sur l'itinéraire de "grand contournement" à l'est de Lyon, via l'A46 (nord et sud) et l'A432, payante, qui passe près de l'aéroport Saint-Exupéry.

Pour dissuader les poids lourds en transit d'emprunter les axes centraux etgratuits, les autorités envisagent de mettre en place des radars de type
"tronçon" qui sanctionneront leurs passages.

"Cette idée nécessite une étude juridique qui est menée par un groupe de travail regroupant le ministère de l'Intérieur et le ministère des Transports, c'est un travail de longue haleine", a dit le préfet du Rhône, Stéphane Bouillon.

A l'horizon 2030 enfin, la Métropole escompte avoir achevé son "anneau des sciences", un ouvrage d'un coût de 3 milliards d'euros qu'elle défend depuis 2010 pour boucler son périphérique à l'ouest: il sera fort de 14 km de voies enterrées et de sept "portes" ouvrant sur des parkings-relais reliés aux transports en commun.



Avec AFP




Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20