Lyon 1ère

Démantèlement d'un réseau chinois de travail clandestin: trois hommes écroués

Vendredi 9 Décembre 2016

Sept Chinois ont été mis en examen à Lyon et trois écroués dans le cadre du démantèlement d'un réseau de travail clandestin dans le transport de marchandises entre la France et la Chine.

En tout quatorze personnes de nationalité chinoise avaient été interpellées, lundi, en Seine-Saint-Denis, à Lyon, Marseille, Bordeaux et Toulouse, dans le cadre de cette enquête menée par la police aux frontières.

Sept d'entre elles ont été mises en examen, mercredi et jeudi, dans le cadre d'une information judiciaire ouverte pour "aide à l'entrée et au séjour irrégulier en bande organisée, travail dissimulé en bande organisée, emploi d'étrangers sans titre", précise-t-on de source judiciaire.

L'enquête de la brigade mobile de recherche zonale de Lyon (BRMZ69) a débuté en novembre 2015 à partir d'une société de transport soupçonnée de ne pas déclarer ses salariés.

Basée en Seine-Saint-Denis, cette société importait des marchandises de Chine, principalement de la maroquinerie et des vêtements. Les produits étaient ensuite transférés dans quatre entrepôts situés à Lyon, Marseille, Bordeaux et Toulouse.

Les employés n'étaient pas déclarés et certains d'entre eux ne disposaient pas de titre de séjour. Le réseau fonctionnait depuis 2012 au moins avec un chiffre d'affaires estimé à 600.000 euros par an, non déclaré au fisc.

Ce démantèlement a mobilisé une soixantaine d'enquêteurs de la police aux frontières et de l'office central pour la répression de l'immigration irrégulière et l'emploi d'étrangers sans titre (OCRIEST). Trois Porsche Cayenne et 130.000 euros en espèces ont été saisis.


Avec AFP

 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20