Lyon 1ère

Des élus de Vénissieux vont à Paris dénoncer les "magouilles" du PS du Rhône

Lundi 3 Juin 2013

Trois conseillers municipaux socialistes de Vénissieux ont perturbé ce lundi le point de presse du PS à Paris, dénonçant les "magouilles" de...


David Kimelfeld: patron de la fédé PS du Rhône
David Kimelfeld: patron de la fédé PS du Rhône
Trois conseillers municipaux socialistes de Vénissieux ont perturbé ce lundi le point de presse du PS à Paris, dénonçant les "magouilles" de la fédération du Rhône et les modalités de désignation de leur chef de file aux prochaines municipales.

Mokrane Kessi, Samia Hamkiden-Ledésert et Jean-Marc Thevenon, pour faire entendre leur voix, souhaitent y présenter en mars 2014 une liste commune avec Europe Ecologie-Les Verts.

Ils contestent l'avancement au 18 juin, au lieu de la date prévue initialement du 10 octobre, d'un vote de la section locale du PS pour trancher entre cette option et celle d'une reconduction de l'alliance actuelle avec les communistes (le PCF est à la tête de la mairie).

Selon eux, un tel changement de calendrier exclurait du vote une quarantaine de militants, ceux qui n'étaient pas à jour de leur cotisation au 31 décembre 2012.

Exigeant un rendez-vous avec le premier secrétaire Harlem Désir, les trois élus ont interpellé lors du point de presse hebdomadaire le porte-parole du PS, David Assouline, mais ce dernier a assuré n'être pas "en situation" de répondre à leurs demandes. Ils ont fini par être sortis de la salle de presse par des représentants de l'encadrement.

"Nous dénonçons ces manoeuvres et ces magouilles et nous demandons (...) à Harlem Désir, de rétablir le droit de vote pour les nouveaux adhérents", ont protesté les trois élus dans un communiqué.

David Kimefeld, patron de la fédération PS du Rhône, s'est dit "surpris" par cette action et a défendu le calendrier retenu pour la
consultation interne. Il permet selon lui de plus rapidement "identifier un leader" et "d'avancer avec quelqu'un de potentiellement candidat" pour les municipales de 2014.

"On est en discussion avec nos partenaires de la gauche plurielle pour faire des listes communes, en particulier avec des communistes, pour donner plus de force à nos discussions", a-t-il ajouté.

Il s'agit également "d'éviter que des gens ne viennent adhérer uniquement dans le but de participer à des élections".

"Si on désignait les candidats les 10 et 17 octobre, on prenait comme date d'adhésion le 9 avril. Mais si on les désigne au mois de juin, ce n'est plus la date du 9 avril qui est prise en compte, mais celle du 31 décembre 2012", a-t-il précisé.

"Ces procédures de vote par anticipation n'ont pas été inventées par la fédération du Rhône, mais sont prévues par les statuts du PS dans le cadre de la procédure de désignation du premier socialiste" (ndlr, tête de liste), a rappelé D. Kimefeld.

Les trois élus, venus avec leur sac de couchage, ont dit leur intention de camper devant le siège du parti car ils comptent interpeller H. Désir lors du Bureau national qui se tient le mardi rue de Solférino.

Avec AFP

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 18 Octobre 2018 - 00:10 Gérard Collomb officialise son calendrier

Mercredi 17 Octobre 2018 - 23:57 L’A45 dans une voie de garage

Mardi 16 Octobre 2018 - 22:40 Ça Bouillon(ne) à l’Intérieur

Lundi 15 Octobre 2018 - 23:09 Big Brother à la SNCF