Lyon 1ère

Disparition de Pierre Mauroy: hommage unanime de la classe politique

Vendredi 7 Juin 2013

La "grande figure" de la vie politique Pierre Mauroy, ancien Premier ministre mort à 84 ans, a été saluée par une avalanche d'hommages, vendredi, la gauche saluant l'"homme d'Etat" auteur de "grandes réformes", la droite louant "son sens de....


Disparition de Pierre Mauroy: hommage unanime de la classe politique
La "grande figure" de la vie politique Pierre Mauroy, ancien Premier ministre mort à 84 ans, a été saluée par une avalanche d'hommages, vendredi, la gauche saluant l'"homme d'Etat" auteur de "grandes réformes", la droite louant "son sens de l'intérêt national".

Depuis Tokyo où il était en déplacement, le président François Hollande a salué "un homme qui a servi la France à des moments exceptionnels". "C'était un homme de fidélité, fidélité à ses origines ouvrières, à sa région, à une cause, le socialisme, et à l'unité de la gauche", a-t-il ajouté, soulignant qu'il "prit des mesures courageuses qu'on a appelées la rigueur, il a servi son pays sans jamais occulter ses valeurs fondamentales".

A l'hôpital Percy de Clamart, où Pierre Mauroy est décédé vendredi matin, le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a évoqué la mémoire d'"un grand homme d'Etat, un grand Premier ministre". Il a salué "la force" des convictions et la "bienveillance".
"Ce sont tous les Lillois qui sont aujourd'hui orphelins de ce maire d'exception qu'il a été pendant 28 ans", a déclaré, "profondément bouleversée", Martine Aubry, qui lui avait succédé en 2001 dans le fauteuil de maire. Pour elle, "il était et restera un géant".

Autre "ch'ti" d'adoption, le président de l'UDI, Jean-Louis Borloo, ancien maire de Valenciennes, a évoqué "un homme authentique qui incarnait les valeurs nordistes, celles du courage notamment (...) Je ne l'ai jamais vu se mettre en avant, faire le bateleur"
Ses anciens collègues du gouvernement Paul Quilès, Louis Le Pensec, Jack Lang, Jacques Delors, Robert Badinter, ont également réagi avec émotion, louant "un grand Premier ministre".

Abolition de la peine de mort, lois de décentralisation, création de l'impôt sur les grandes fortunes, remboursement de l'IVG... sont les "grandes réformes" saluées par la classe politique.
A Lyon, Jean-Jack Queyranne, le président du conseil régional Rhône-Alpes, a rendu un vibrant hommage à celui que l'on surnommait "Gros Quinquin".
 
son_queyrane_mauroy___07_06_2013.mp3 SON Queyrane Mauroy - 07 06 2013.mp3  (794.28 Ko)


A droite, les réactions n'étaient pas moins élogieuses. Pour Jean-François Copé, président de l'UMP, Pierre Mauroy était "un homme de conviction, un socialiste sincère, qui avait su gagner l'estime de chacun au-delà même de son camp". L'ancien Premier ministre François Fillon a évoqué un homme "sincère" et "loyal", qui sut avec "abnégation et sens de l'intérêt national" assumer "les fractures de son temps", tandis qu'Alain Juppé, autre ancien de Matignon, parlait de "grand serviteur de la France", à la fois "grand homme d'Etat et élu local de talent".
Le président du MoDem, François Bayrou, a salué un "homme exceptionnel" d"une dimension historique".

 
 
 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20