Lyon 1ère

Froid: le Samu social en grève à Lyon réclame plus de places

Jeudi 19 Janvier 2017

Froid: le Samu social en grève à Lyon réclame plus de places
Le Samu social était en grève jeudi à Lyon, réclamant plus de places d'hébergement d'urgence et un renfort au 115, où 60% des appels ne peuvent pas être décrochés, selon eux.

A Lyon, le Samu social c'est 11 permanents plus neuf renforts pendant l'hiver. Tous étaient en grève jeudi et ils ont été rejoints par une centaine de soutiens en milieu d'après-midi lors d'un rassemblement dans le centre ville, brandissant notamment une pancarte: "1.600 personnes dehors à Lyon".

"Toutes les places d'hébergement du plan grand froid ne sont pas ouvertes: il y en a aujourd'hui 400 alors qu'il y en a 850 de prévues", souligne Juliette, qui a requis l'anonymat.

Les travailleurs du Samu social réclament donc l'ouverture de toutes les places prévues, la réquisition des bâtiments publics vides et un renfort des écoutants au 115, qui ne sont que quatre, deux le matin, deux l'après-midi, énumère-t-elle.

A Lyon, il faisait -7 jeudi matin, 2 degrés dans l'après-midi.

Dans le rassemblement, Jean-Pierre Gil, SDF, à la rue depuis une dizaine d'années. Il n'a bénéficié d'aucune place d'hébergement depuis le début de la vague de froid, mais c'est aussi parce qu'il en refuse un certain nombre, réclamant des lieux propres et plus sécurisés.

Ses nuits sont morcelées, raconte cet homme de 56 ans, barbe blanche, grands yeux bleus, mains rongées par le froid. "Je dors gare Part-Dieu jusque minuit trente, ensuite je vais au centre commercial en face jusqu'à 01H30. De 01H30 à 04H45, je marche cours Lafayette pour ne pas geler, ensuite je
retourne à la gare à la réouverture. Et à 06H00, je vais prendre le petit-déjeuner dans un accueil de jour", explique-t-il.

La préfecture, qui devait recevoir des représentants du Samu social en début de soirée, précisait qu'il se mettait en grève chaque année.

Selon son dernier décompte, 316 personnes étaient mises à l'abri sur 399 places d'urgence ouvertes dans le cadre du plan grand froid; et 607 places pérennes d'hébergement hivernal étaient occupées.

"Depuis 5 ans, il y a 73% place d'hébergement pérennes dans le Rhône en plus", souligne une porte-parole sans nier que l'accueil des migrants de Calais a occupé certaines places initialement prévues dans le cadre de l'hébergement d'hiver.


Avec AFP

 
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20