Lyon 1ère

Gardes à vue levées dans l'affaire de l'incendie criminel d'un collège à Grenoble

Mercredi 27 Septembre 2017

Les huit jeunes gens qui avaient été placés en garde à vue mardi dans l'enquête sur l'incendie criminel d'un collège en juin à Grenoble, ont été remis en liberté.

Les gardes à vue ont été levées mardi en fin de journée et l'enquête se
poursuit, selon une information de France 3 Alpes.

Une neuvième personne avait quant à elle été auditionnée par les enquêteurs.

"Tous" sont originaires de La Villeneuve, un quartier populaire de
Grenoble, où se situait le collège Lucie-Aubrac.

Dans la nuit du 10 au 11 juin, des pneus, placés dans un chariot de
supermarché déposé à l'entrée de l'établissement scolaire, avaient été
incendiés et les flammes avaient gagné la toiture et la structure du bâtiment.

Situé en zone d'éducation prioritaire, le collège Lucie-Aubrac, dans le
quartier de l'Arlequin, au coeur de l'ensemble de La Villeneuve de Grenoble, était doté d'une architecture originale qui évoquait une soucoupe volante.

Les 350 collégiens ont fait leur rentrée début septembre dans l'ancien
collège des Saules, initialement voué à la destruction mais qui a été
réhabilité en urgence durant l'été. L'établissement a été rebaptisé "Lucie
Aubrac Géants".


Avec AFP




Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 10 Octobre 2018 - 23:29 Lison retrouvée