Lyon 1ère

Gattaz (Medef) rencontre "Les Dupés", collectif de patrons de PME, à Saint-Etienne

Jeudi 25 Juillet 2013

Gattaz (Medef) rencontre "Les Dupés", collectif de patrons de PME, à Saint-Etienne
Pierre Gattaz, le nouveau président du Medef, est attendu à Saint-Etienne ce jeudi pour rencontrer "les Dupés", le collectif de patrons de PME créé dans cette ville pour obtenir des pouvoirs publics les réformes susceptibles de "redonner le goût de créer de l'emploi".
 
Depuis son lancement en mai, près de 3.700 chefs d'entreprise de l'Hexagone ont signé le manifeste des 11 fondateurs du mouvement qui se qualifient de "Dirigeants Ulcérés par la Politique Economique et Sociale menée par la France depuis plusieurs décennies".
 
Dominique Jabouley, l'initiateur de cette action, dirige l'entreprise éponyme de fabrication de biais et de système d'agrafage de soutien-gorge, où se rendra le patron des patrons ce jeudi, après un passage par le siège social de
Casino et celui du Medef Loire.
 
Ce dirigeant d'une vieille entreprise familiale de 180 personnes assure que le mouvement de mécontentement qui monte dans les TPE et PME doit servir à "bousculer le patronat et sa pratique du politiquement correct", afin qu'il obtienne des pouvoirs publics "les réformes nécessaires pour redonner le goût de créer de l'emploi".
 
Dominique Jabouley fixe comme priorité "la diminution par deux en deux ans du poids du Code du travail, en respectant les droits essentiels de salariés". "Le Petit livre rouge est trois fois plus lourd qu'en 1978, année où il s'établissait à 500 grammes", affirme-t-il, balance à l'appui.
 
"D'ici là nous demandons l'arrêt de toute nouvelle négociation entre les partenaires sociaux", explique Dominique Jabouley, qui dénonce l'attitude de co-gestion observée, selon lui, par les organisations patronales avec les gouvernements, de droite ou de gauche, lors des dernières décennies.
 
En matière de coût horaire du travail, ce représentant du patronat chrétien, juge au Tribunal de commerce de Saint-Etienne, préconise de "descendre sous celui de l'Allemagne, tout en augmentant de 20% le montant net disponible pour les salariés, sans remettre en cause la couverture sociale pour les besoins lourds".
 
Les Dupés comptent soumettre à Pierre Gattaz de nombreuses idées afin que les entreprises françaises évoluent "dans des conditions de concurrence équivalentes à celles de nos pays voisins".


Avec AFP

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 21 Novembre 2018 - 09:49 Euronews doute de Lyon

Vendredi 16 Novembre 2018 - 16:10 Pas d’after pour le Titan Xyphos Complex