Lyon 1ère

Genesio: "l'OM n'aura pas à se plaindre de l'arbitrage

Vendredi 4 Mai 2018

L'entraîneur de l’OL Bruno Genesio a estimé vendredi que "c'était une bonne chose" d'avoir un club français en finale de l'Europa League, qui se disputera justement dans le Rhône, relevant que "sur les deux matches (de demi-finales, ndlr), les Marseillais n'avaient pas à se plaindre de l'arbitrage".

L'OM, battu 2-1 jeudi à Salzbourg, s'est qualifié grâce à sa victoire en demi-finale aller (2-0) pour la finale de C3, où les Phocéens affronteront l'Atlético Madrid, le 16 mai au Groupama Stadium.

"C'est une bonne chose d'avoir un club français en finale et il faut féliciter Marseille. Je pense que les Marseillais n'auront pas trop à se plaindre de l'arbitrage sur les deux matches, cette fois, cela changera un peu
de leurs habitudes", a déclaré l'entraîneur lyonnais lors d'une conférence de presse.

L'entraîneur s'est par ailleurs dit désolé de voir "des gens responsables, brillants dans leur vie de tous les jours qui, lorsqu'ils arrivent dans le football ou d'autres sports, parfois, peuvent péter les plombs et tenir des propos qu'ils pourraient regretter si, un jour, il y a de graves incidents dans un stade".

"Maintenant, tout le monde est suffisamment intelligent pour calmer le jeu, même s'il aurait été préférable de le faire avant", a-t-il poursuivi.

Visait-il le président de l'OM, Jacques-Henri Eyraud? "Pas que lui. (...) Je parle d'un autre président d'un autre sport (le président du Rugby Club Toulonnais Mourad Boudjellal, ndlr) qui, depuis, a évoqué du second degré, je pense à quelques joueurs dans le championnat de France ou dans d'autres
championnats", a-t-il souligné, sans évoquer le président de l'OL Jean-Michel Aulas.

"Il faut faire attention, quand on est acteur ou des gens publics, joueurs, dirigeants, entraîneurs, à ce que l'on dit, même quand c'est parfois sur le ton de l'ironie. Je regrette certains propos tenus depuis quelques jours. Je souhaite que tout s'apaise et que ce match se tienne dans de bonnes
conditions".

Comparant le traitement médiatique de l'OM et de l'OL, en demi-finale de l'Europa League la saison dernière, Genesio a enfin estimé que Lyon n'avait "pas eu les mêmes égards que Marseille au plan médiatique. Mais tant mieux
pour les Marseillais".

Sur fond de rivalités sportive et économique, les présidents des deux "Olympiques" se livrent depuis plusieurs semaines dans les médias à une guerre des mots édifiante et la président de la LFP les a même appelé "au calme", à "faire preuve de dignité, de retenue".



Avec AFP





 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Mai 2018 - 16:49 Tennis Simon en demi-finale à Lyon