Lyon 1ère

Grenoble veut restreindre son accès aux véhicules polluants des particuliers

Mercredi 26 Septembre 2018

Grenoble veut restreindre son accès aux véhicules polluants des particuliers
Deux ans après avoir partiellement banni de
son centre ville les utilitaires légers et les poids lourds les plus polluants, Grenoble souhaiterait restreindre son accès aux véhicules polluants des particuliers dès 2019.

Depuis le 1er janvier 2017, la ville applique des interdictions de circulation aux poids lourds et aux véhicules utilitaires légers dans le cadre d'une Zone à faibles émissions (ZFE) correspondant au périmètre de son "centre
ville élargi".

Mises en oeuvre par la Métropole, ces restrictions empêchent ces véhicules de circuler dans le centre ville du lundi au vendredi, de 06H00 à 19H00.

"Afin d'aborder la question sous un angle global et cohérent, nous souhaitons aussi la mise en oeuvre d'une Zone à faibles émissions pour les véhicules des particuliers sur tout ou partie du territoire métropolitain dès 2019", indique la ville dans un communiqué.

"Il faut aller plus loin si nous voulons tendre vers le respect des seuils de qualité de l'air recommandés par l'Organisation mondiale de la santé" (OMS), a justifié Mondane Jactat, adjointe à la santé.

De son côté, une partie de l'opposition au maire (EELV) Éric Piolle a déploré une "écologie punitive", en rappelant notamment ce mercredi matin dans les colonnes du Dauphiné Libéré que les classes populaires seront les plus pénalisées par la mise en oeuvre d'une telle mesure.

Lundi, le conseil municipal a voté l'élargissement pour les dix prochaines
années de la ZFE actuelle à une dizaine de communes de l'agglomération dès 2019.

À compter du 1er mars, la circulation et le stationnement seront donc interdits dans ce périmètre pour les véhicules utilitaires légers et les poids lourds "non classés" et "classés Certificat qualité de l'air (CQA) 5".

Cette restriction sera progressivement étendue aux véhicules utilitaires légers et aux poids lourds classés CQA 2 en 2025. "Cette ZFE permettra à l'agglomération de se conformer avec la règlementation européenne en 2026", argumente la municipalité.

Selon Atmo Auvergne-Rhône-Alpes, "plus de 90%" des habitants de l'agglomération grenobloise sont exposés à un dépassement du seuil préconisé par l'OMS".

"Mais depuis 2014, on ne constate aucun dépassement des valeurs limites européennes, y compris en proximité de trafic", ajoute l'organisme. "Les niveaux tendent à diminuer".


Avec AFP







 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Novembre 2018 - 22:35 Gérard Collomb, nouveau (?) maire de Lyon

Dimanche 28 Octobre 2018 - 15:38 Gérard Collomb ne manque pas d’oppositions

Jeudi 25 Octobre 2018 - 23:07 À Lyon, un candidat peut en cacher un autre