Lyon 1ère

Grève des cheminots et fonctionnaires: au moins 9.000 manifestants à Lyon

Jeudi 22 Mars 2018

Grève des cheminots et fonctionnaires: au moins 9.000 manifestants à Lyon
Les défilés matinaux de Lyon, Grenoble et
Saint-Etienne ont réuni plusieurs milliers de personnes, au moins 9.000 rien qu'à Lyon avec des fonctionnaires et cheminots bien décidés à "défendre le service public".

A Lyon, la police a compté 9.200 personnes, les syndicats 15.000 manifestants. C'est plus que lors des dernières manifestations contre les ordonnances réformant le Code du travail du gouvernement actuel, ou la loi El-Khomri; mais moins que lors des manifestations contre la réforme des retraites portée en 2010 par le gouvernement Fillon.

"Le message qu'on veut transmettre au public, c'est la défense d'un service public de qualité avec des moyens pour pouvoir assurer des missions. (...) Je travaille dans les hôpitaux. Actuellement, on assiste à une dégradation quand même assez importante des conditions de travail avec des pénuries de
personnel, qui est en souffrance", explique Jérôme Depaix, secrétaire général CFTC-Rhône-Alpes Santé-Hôpitaux.

A Grenoble, entre 5.000 personnes selon la police, et 10.000 selon les syndicats, s'étaient mobilisées sous le soleil. L'intersyndicale s'est réjouie d'avoir largement dépassé la mobilisation du 10 octobre dernier des
fonctionnaires (3.500 selon les syndicats, 2.200 selon la police).

"On voulait une mobilisation interprofessionnelle car la question des services publics concerne tous les salariés et tous les citoyens, c'est la question de l'égalité républicaine sur tout le territoire. La Poste a été transformée en SA et les résultats sont catastrophiques: 10.000 emplois ont été supprimés en 10 ans, 51% des bureaux de plein exercice ont disparu, la qualité de service s'est dégradée, c'est le résultat d'une privatisation qui ne dit pas son nom. C'est ce qui guette la SNCF", estime François Marchive, 45 ans, facteur à Échirolles depuis 15 ans, secrétaire de Solidaires Isère.

A Saint-Etienne, il y avait dans le cortège 2.700 manifestants selon la police, 6.000 selon la CGT. Ils étaient entre 4.000, selon la police, et 7.000 personnes, selon les syndicats, à Clermont-Ferrand.

Outre les enseignants, le personnel de santé était fortement représenté avec des banderoles sur lesquelles on pouvait lire "La santé pour tous", "Maternité du Gier indispensable, tous concernés sauvons-la", "Nos ainés maltraités, personnels épuisés, des moyens pour nos Ehpad, les soins à domicile".



Avec AFP







Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20