Lyon 1ère

Il était une fois: Lyon-Satolas a 40 ans

Lundi 20 Avril 2015

Il y a 40 ans jour pour jour, le premier avion atterrissait à Lyon-Satolas.

40 ans après, Lyon-Saint Exupéry accueille 40 compagnies aériennes et près de 8,5 millions de passagers.

A horizon 2020, l’aéroport sera capable d’accueillir jusqu’à 15 millions de passagers avec la construction du nouveau Terminal 1.

Petit retour sur l'histoire de l'aéroport de Lyon: le 12 avril 1975 l'Aéroport de Lyon-Satolas était inauguré par Valéry Giscard d'Estaing, Président de la République Française et de...Fernand Blanc, alors président de la Chambre de Commerce et d'Industrie de Lyon.

Le 20 avril 1975, l'Aéroport de Lyon-Satolas prenait la succession de Lyon-Bron ; il accueillait les 150 premiers passagers arrivant de Paris à bord d'un Mercure de la compagnie Air Inter.

La décision de créer un nouvel aéroport international avait été prise dès la fin des années 1960. L’aéroport de Bron n’était plus en mesure d’absorber le développement du trafic et son gestionnaire de l’époque, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon, souhaitait doter la région Rhône-Alpes d’un outil à la hauteur de ses ambitions.

Pari gagné : en deux ans, Lyon-Satolas atteindra les 2 millions de passagers. Ils seront 2,4 millions en 1986. Les infrastructures commencent alors à freiner l’ouverture de lignes. Il est donc décidé de lancer, en 1989, un ambitieux programme d’investissements.

En dix ans, Lyon-Satolas change de visage. Une gare TGV est construite à quelques dizaines de mètres des terminaux, un Centre d’affaires sort de terre, la piste B est mise en service, les terminaux sont réaménagés pour accueillir le hub euro-régional d’Air France, un nouveau terminal métallo-textile voit le jour en un temps record pour mieux accueillir les charters neige et deux bâtiments de fret stimulent l’essor de l’activité cargo.

Il ne manquait plus qu’un changement de nom pour que la métamorphose soit complète. Le 29 juin 2000, alors que la ville célèbre le centenaire de la naissance de l’enfant du pays, l’aviateur et auteur du Petit Prince, Lyon-Satolas devient « Lyon-Saint Exupéry ».

Plusieurs événements ont eu pour cadre Lyon-Satolas: de l'arrivée du Pape Jean-Paul II en 1986 aux Jeux Olympiques d’hiver d’Albertville en 1992, en passant par le sommet du G7 en 1996 puis la Coupe du monde de football de 1998.

Les attentats du 11 septembre se traduisent par un renforcement des mesures de sûreté dans les aéroports du monde. En 2006, Lyon Saint-Exupéry accueille 7 millions de passagers. Un changement majeur se prépare : la société d’exploitation aéroportuaire est créée le 21 décembre.

Trois mois plus tard, la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lyon lui transfère la concession des aéroports Lyon-Bron et Lyon-Saint Exupéry, renouvelée jusqu’en 2047. Une nouvelle équipe dirigeante se met en place, qui engage Aéroports de Lyon dans une nouvelle logique entrepreneuriale.

Sous son impulsion, les équipes poursuivent leur travail pour attirer de nouvelles compagnies. Leurs efforts paient avec notamment Easyjet qui choisit Lyon en 2008 pour implanter sa seconde base française. Et quatre ans plus tard, Emirates ouvre une liaison entre Lyon et Dubaï, avec cinq vols hebdomadaires.

Parmi les échecs de Lyon-Saint-Exupery: l'ouverture éphémère à trois reprises d'une ligne directe Lyon New-York par Air France, puis par Delta airlines. La crise économique a eu raison de cette liaison...Mais Philippe Bernand, l'actuel directeur de St-Ex, a fait de sa ré-ouverture une priorité.

 En 2011, le public découvrait le satellite du Terminal 3, point de départ du chantier colossal du nouveau Terminal 1 qui permettra d’accueillir jusqu’à 15 millions de passagers à horizon 2020.

Satolas verra encore de nombreux avions décoller...



 

 

Revivez l'histoire de Lyon-Satolas en images....

 


Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20