Lyon 1ère

Kem One: Klesch signe un accord sur la cession de l'aval

Dimanche 7 Juin 2015

Kem One: Klesch signe un accord sur la cession de l'aval
L'Américain Gary Klesch, ancien actionnaire de Kem One, a finalement signé un accord jeudi sur la cession pour un euro des activités aval du groupe chimique aux deux repreneurs.
 
Une signature de principe, l'autorisation de l'autorité de la concurrence a été demandée.
 
La partie amont (chlorochimie et production de PVC) de l'ancien pôle vinylique d'Arkema, cédé à Klesch en 2012, avait été reprise en décembre 2013 par l'industriel Alain de Krassny et le fonds d'investissement américain OpenGate Capital.
 
Cet accord devant le tribunal de commerce de Lyon prévoyait toutefois la cession de l'aval de la production (transformation du PVC en tubes et profilés), bien plus rentable, moyennant un euro symbolique. Mais, malgré les menaces des pouvoirs publics et de la justice, le financier américain jouait la montre, refusant de tenir sa parole.
 
Une situation jugée scandaleuse pour la CGT car Gary Klesch continuait à percevoir "500.000 euros de +management fees+ par mois", facturés sur l'aval par sa holding.
 
Selon le quotidien Le Monde, la CGT a en contrepartie accepté d'abandonner la procédure judiciaire intentée en 2013 à l'encontre de Gary Klesch pour faire annuler a posteriori la vente de Kem One.
 

Avec AFP


 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20