Lyon 1ère

Kem One: le rassemblement de la trésorerie nécessaire au redressement en bonne voie

Jeudi 4 Avril 2013

La trésorerie nécessaire à la période d'observation du groupe chimique Kem One, placé en redressement judiciaire, devrait être rassemblée avant le 9 avril, a annoncé mercredi matin le préfet du Rhône, Jean-François Carenco.

Plus de 90 millions d'euros, sur les...


Kem One: le rassemblement de la trésorerie nécessaire au redressement en bonne voie
La trésorerie nécessaire à la période d'observation du groupe chimique Kem One, placé en redressement judiciaire, devrait être rassemblée avant le 9 avril, a annoncé mercredi matin le préfet du Rhône, Jean-François Carenco.

Plus de 90 millions d'euros, sur les 105 millions nécessaires pour la période d'observation de 6 mois ont déjà été rassemblés.

De leur côté, les dirigeants de Kem One se sont engagés à financer la période d'observation à hauteur de 10 millions d'euros prélevés sur la société Kem One Trésorerie.

Jean-François Carenco a refusé de détailler quelles entreprises participaient au financement.

La somme totale doit être réunie le 9 avril, date à laquelle le tribunal de commerce de Lyon doit se réunir pour une première audience intermédiaire.
 
Dans son jugement rendu public mercredi, le tribunal a précisé que l'administrateur judiciaire qu'il a nommé, Me Bruno Sapin, aurait pour mission "l'administration entière de l'entreprise", ce qui revient à en écarter son unique actionnaire, le financier américain Gary Klesch.

Les syndicats soupçonnent Gary Klesch, qui avait racheté le pôle vinylique d'Arkema pour un euro symbolique en juillet 2012 pour créer Kem One, d'avoir siphonné, via une filiale à Jersey, une partie des 100 millions de trésorerie accordés par Arkema pour assurer la pérennité de l'activité.

Le PDG d'Arkema, Thierry Le Hénaff, a été entendu mercredi après-midi par la commission des Affaires économiques à l'Assemblée nationale sur les conditions de la cession du pôle vinylique au groupe Klesch.

La commission devait également entendre un peu plus tard le directeur industriel de Kem One, Frédéric Chalmin, sur le même sujet.

Kem One, dont le siège est à Lyon, emploie 2.600 personnes dans 10 pays, dont 1.800 en France répartis sur plusieurs sites, principalement en Paca (Lavéra, Fos-sur-Mer, Saint-Auban) et dans la région lyonnaise (Saint-Fons, Balan).

Kem One a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 1,1 milliard d'euros, selon le site du groupe.

Avec AFP
Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20