Lyon 1ère

L'ex-DRH du département de la Loire renvoyé en correctionnelle

Dimanche 27 Mai 2018

L'ancien directeur des ressources humaines du conseil départemental de la Loire, Jean-Luc Limouzin, est renvoyé devant le tribunal correctionnel de Saint-Étienne pour "dénonciation calomnieuse".

Deux de ses adjoints sont également renvoyés devant ce même tribunal pour
"complicité de dénonciation calomnieuse".

Au printemps 2015, une enquête préliminaire avait été confiée à la division économique et financière de la police judiciaire dans le cadre d'une suspicion de "détournements de fonds publics, faux et usage de faux, conflit d'intérêt, prise illégale d'intérêt et dénonciation calomnieuse" à la suite d'un
signalement au parquet, suivie d'une plainte, du président du conseil départemental, Bernard Bonne (LR).

Lors d'une perquisition au conseil départemental, la PJ avait saisi des documents concernant des activités commerciales menées en parallèle par deux des trois fonctionnaires mis en cause.

Jean-Luc Limouzin, 62 ans, Anouk Payre, 46 ans, et Jean-Michel Basset, 38 ans, avaient engagé au premier trimestre 2015 une procédure disciplinaire pour harcèlement moral puis une suspension administrative à l'encontre d'une cadre du service qui s'opposait à certaines de leurs pratiques.

Une enquête interne avait disculpé l'intéressée qui avait évoqué lors de son audition des malversations de la part de ses supérieurs.

Les accusations des trois mis en cause envers leur collègue ayant été considérées dénuées de fondement, ils vont devoir répondre de dénonciation calomnieuse et complicité devant le tribunal correctionnel, le 27 septembre prochain.

L'affaire a conduit le conseil départemental de la Loire à modifier certaines pratiques en matière de régime indemnitaire de ses cadres et à exiger pour certains des remboursements de trop perçus.



Avec AFP





Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20