Lyon 1ère

LREM Isère part "à la conquête" de Grenoble et de sa Métropole

Vendredi 6 Juillet 2018

La République En Marche de l'Isère (LREM 38)
a annoncé vendredi se lancer "à la conquête" de la métropole grenobloise et
"évidemment" de sa ville centre, dirigée actuellement par l'écologiste Éric
Piolle, pour le scrutin de 2020.

Si la méthode de "construction de l'alternative", selon le référent départemental Jean-Pierre Arroyo, a été présentée, la question des têtes d'affiche ne se posera qu'"après les élections européennes" de mai 2019. De fait, aucun des parlementaires de la métropole - dont les députés Olivier Véran et Emilie Chalas- ne s'est encore risqué au moindre pas vers une candidature.

A Grenoble, "ça bouge très très vite sur la question du +moi, moi, moi+, les gens avaient une forme d'impatience à savoir s'il y aurait un projet En Marche", a déclaré Véran.

Car "certains ont l'impression que ça va se jouer entre La France Insoumise d'Éric Piolle (maire EELV en fonction, ndlr) et d'Élisa Martin (son adjointe LFI), et la droite avec Alain Carignon (ancien maire de 1983 à 1995), avec un grand espace à prendre au milieu", a ajouté le député.

Les marcheurs isérois entendent appliquer la même méthode que celle de la présidentielle: "un diagnostic et un projet construit avec les citoyens", a expliqué M. Arroyo.

Une "Grande Marche" va ainsi être lancée en octobre avec du porte à porte et une interface numérique, entre réseaux sociaux et site internet, et un "grand questionnaire" pour recueillir les attentes et propositions des
habitants. Des ateliers de formation seront aussi mis en place pour expliquer les compétences communales et métropolitaines.

Outre Grenoble, ville phare, LREM 38 ne bride pas ses ambitions et espère aussi gagner d'autres municipalités, notamment "dans la couronne rouge", a souligné Jean-Charles Colas-Roy, député de cette zone.

Et s'il n'y aura pas de listes LREM dans les 49 communes de la métropole, qui compte 450.000 habitants, le comité départemental entend travailler avec les équipes sortantes ou opposantes "sur des projets". "Vous seriez surpris de voir qui nous approche, de tous les bords politiques", a glissé M. Véran sans,
bien sûr, donner de nom.




Avec AFP





 

Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 5 Novembre 2018 - 22:35 Gérard Collomb, nouveau (?) maire de Lyon

Dimanche 28 Octobre 2018 - 15:38 Gérard Collomb ne manque pas d’oppositions

Jeudi 25 Octobre 2018 - 23:07 À Lyon, un candidat peut en cacher un autre