Lyon 1ère

La justice confisque les parts de Carvalho dans Croissance Foot

Jeudi 9 Novembre 2017

Le tribunal correctionnel de
Saint-Étienne a prononcé jeudi la confiscation des parts sociales détenues indirectement par l'entrepreneur Adao Carvalho dans le capital de l'AS Saint-Étienne (ASSE).

L'homme d'affaires de 56 ans a été reconnu coupable de "recel de
blanchiment d'abus de biens sociaux" et le tribunal a ordonné "la confiscation des 1.113 parts sociales" que Carvalho possède dans Croissance Foot, société co-détenue avec Roland Romeyer, président du directoire de l'ASSE.

Croissance Foot possède 44% du club. Le reste de l'actionnariat est composé
de Cesse Foot, la société du président du conseil de surveillance, Bernard
Caïazzo (44%), et de l'association ASSE (12%).

A l'issue du jugement, le quinquagénaire et son avocat, Me André Buffard, ont annoncé qu'ils feraient appel.

En juin 2014, le tribunal correctionnel de Lyon avait déjà condamné Adao
Carvalho à trois ans de prison, dont un avec sursis, 200.000 euros d'amende et une interdiction définitive d'exercer, pour abus de biens sociaux et travail
dissimulé dans ses sociétés de tuyauterie industrielle.

L'homme d'affaires avait acquis indirectement, en 2004, 22% des parts de l'ASSE pour 1,25 million d'euros via une société luxembourgeoise.

Pour la justice stéphanoise, cet argent avait une origine frauduleuse. Elle avait donc fait saisir ces titres en 2016, alors que dans le cadre de la procédure lyonnaise, ses avoirs avaient simplement été gelés.

Depuis sa condamnation, Adao Carvalho affirme avoir recouvré ses parts dans l'ASSE en son nom propre, via la liquidation de la société luxembourgeoise qui portait sa participation dans Croissance Foot.

Une position contestée par Roland Romeyer devant le tribunal de commerce de Saint-Étienne, procédure en marge de laquelle le parquet de Saint-Étienne s'est saisi de l'affaire au pénal.


Avec AFP



Gérald BOUCHON---un incendie, un accident, un radar...appelez notre numéro URGENCES 24H/24, 7J/7: 0950.21.90.20